Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 10:07

Contemporain.

Version publiée en 2014,

aux éditions Rue Fromentin.

176 pages.

 

Un samedi soir, une librairie de quartier.

Comme toutes les nuits, sitôt le rideau tombé, les livres s’éveillent et se racontent leurs histoires... Mais ce soir, l’heure est grave : les nouveautés viennent d'arriver, et les romans du fond de la librairie n'ont plus que quelques jours pour trouver un lecteur !

Pour sortir par la grande porte, il leur faudra s'unir et prendre la place des best-sellers solidement empilés près de la caisse. Autant dire qu'ils n'ont pratiquement aucune chance...

 

http://img4.hostingpics.net/pics/407483souslescouvertures.jpg

 

Inconnu au bataillon avant que Price Minister me le propose, j'ai été attirée par le résumé : je suis curieuse de voir les auteurs parler de livres dans leurs romans.

 

La plume de B. Guillot est recherchée et assez poétique mais reste abordable et fluide. Il a réussi à faire d'un livre qui parle de livres une histoire vivante, parfois drôle, parfois plus profonde. Quelques allusions aux services presses et à Amazon m'ont fait sourire.

 

Les personnages principaux sont les livres, donc difficiles de s'y attacher. Pourtant, l'auteur les décrit par quelques mots sur leur histoire et on se prend à vouloir reconnaître le titre cité... Certains m'ont parlé, d'autres moins.

On découvre aussi quelques humains, notamment Sarah, la nouvelle libraire ainsi que le patron de la librairie que l'on découvre. J'ai largement préféré Sarah, qui essaye de faire redécoller cette librairie tandis que le patron m'a semblé totalement blasé de son métier...

 

L'intrigue est plutôt sommaire mais permet au lecteur de passer une agréable lecture. Les revendications des livres du Boudoir sont compréhensibles et leurs actions sont bien imaginées et retranscrites de façon à ce que l'on puisse imaginer la scène.

Néanmoins, certains petits détails m'ont gêné, notamment la confusion entre l'histoire du roman et son auteur : parfois, B. Guillot nous parle d'un livre par ses personnages et son action puis le décrit ensuite avec la personnalité de son auteur... Je trouve cet amalgame dommage, j'aurais préféré que l'on reste sur l'histoire des romans et que l'on laisse l'auteur de côté étant donné que c'est bien de livres que l'on parle ici...

J'ai également eu un peu de mal avec le ton très cynique du début du roman : le patron de la librairie ainsi que les livres ont des propos défaitistes et donnent l'impression que l'on doit s'apitoyer sur leur sort... La personnalité et les idées de Sarah remontent ensuite le moral mais justement, je trouve que l'auteur a passé un peu trop vite sur ce sentiment positif : on évoque très vite quelques bons exemples pour faire repartir la librairie mais sans s'y attarder.

 

 

En bref, c'est une bonne lecture du point de vue original des livres eux-mêmes. L'histoire principale est intéressante mais malheureusement, elle est un peu gâchée par des propos trop pessimistes au départ : certes, l'univers de la librairie n'est pas à son apogée en ce moment mais le côté larmoyant m'a gêné... On retiendra cependant des anecdotes ainsi qu'un ton ironique en seconde partie qui font sourire.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer aux matchs de la rentrée littéraire organisés par Price Minister.

http://img11.hostingpics.net/pics/812067PMrentreeliteraire2013.png

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Rue Fromentin

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamzellefrog 05/10/2015 05:20

Il a l'air sympa... je crois que je vais le rajouter à ma wish-list.

stephy21 28/12/2014 17:30


Une belle découverte pour moi !!! J'ai été ravie de le lire! !!

  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook