Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 18:47

Fantastique.

Version publiée en 2004,

aux éditions LGF (1,50€).

123 pages.

 

Dans un château de la lointaine Styrie, au début du XIXème siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive.

Lorsque surgit d'un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l'héroïne.

Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu'une inquiétante torpeur s'empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla...

Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais « par la plus bizarre maladie qui eût affligé un être humain ».

 

http://img15.hostingpics.net/pics/706371carmillalefanu.jpg

 

Vous aurez sûrement remarqué que je ne suis pas fan de bit-lit...

Cependant, j'aime bien les créatures fantastiques et les phénomènes paranormaux donc les vampires ne me dérangent pas... tant que ça reste dans un contexte de peur !

 

 

Ce roman est un classique, le style est donc recherché et dense mais assez fluide car le récit est présenté comme une lettre qu'un des personnages a écrit a posteriori.

Le vocabulaire est riche mais abordable.

 

Les personnages m'ont semblé lointains puisqu'on ne les côtoie qu'à travers le point de vue d'un personnage qui relate ses souvenirs : c'est subjectif et quand même assez synthétique.

Néanmoins, on ressent bien le côté mystérieux de Carmilla et de son histoire.

 

L'histoire en elle-même m'a déçue !

Je m'attendais à une histoire de vampires et finalement, aucun vampire n'est apparu... L'auteur prend le parti de rester très mystérieux sur les détails, ne parlant que d'une maladie, d'une « torpeur » ; des traces de morsure n'étant citées qu'une fois ou deux dans le récit et seulement en tant qu'anecdotes.

A aucun moment le mot n'est prononcé, le personnage principal, auteur du récit effleure à peine cette idée. Du coup, le suspense retombe assez vite car on comprend que ces 120 pages ne seront consacrées qu'à une simple amitié de vacances à peine voilée de mystère.

 

 

En bref, une déception pour ce classique. J'attendais une histoire de vampire pure et dure mais je n'ai même pas eu l'évocation du mot ! Pas de frissons pour cette histoire, même pas un soupçon de suspense...

 

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge des 170 idées d'Helran, n°38 : quelque chose en rapport avec Halloween, la Toussaint... (les vampires et les tombes).

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

et au challenge Jacques a dit : Sans « E ».

http://img11.hostingpics.net/pics/306180ChallengeJacquesadit.jpg

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur 

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions LGF 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Déceptions
commenter cet article

commentaires

yuya46 15/02/2014 10:35


Je ne l'ai pas encore lu, le livre se trouve dans ma PAL... je verrais bien ce qu'il en sortira ^^

Riz-Deux-ZzZ 18/02/2014 19:29



Il est court donc quoiqu'il arrive, ça se lit rapidement ! =)



Kincaid 28/01/2014 20:04


J'ai eu le même ressenti que toi sur cette lecture !

Riz-Deux-ZzZ 29/01/2014 19:25



j'avais peur d'avoir été trop méchante car sur Livraddict les avis sont très positifs... Je suis rassurée ! =)



  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook