Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 14:30

Contemporaine.

Version publiée en 2004,

aux éditions Le Livre de Poche.

156 pages.

 

« Je suis une pétasse. Je suis un pur produit de la Think Pink Generation, mon credo : sois belle et consomme. »

Hell a dis-huit ans, vit à Paris Ouest, se défonce à la coke, est griffée de la tête aux pieds, ne fréquente que des filles et des fils de, dépense chaque semaine l'équivalent de revenu mensuel, fait l'amour comme vous faites vos courses.

Jusqu'au soir où elle tombe amoureuse d'Andréa, son double masculin, séducteur comme elle, et comme elle désabusé.

Ensemble, coupés du monde, dans un corps à corps passionnel, ils s'affranchissent du malaise qu'ils partagent. Mais les démons sont toujours là, qui veillent dans la luit blanche de ces chasseurs du plaisir...


Hell

 

«Tout ce temps, tous ces visages, tous ces cris de jouissance, ces étreintes sans âme au petit matin, quand la nuit n'est plus, le jour n'est pas encore, ton orgasme prend fin, et tes yeux se dessillent, ta chambre n'est qu'un bordel, Baudelaire est mort et, dans tes bras, il n'y a qu'une putain...»

p.31

 

 

J'avais reçu ce livre en troc peu de temps après avoir eu un coup de coeur pour Bubble Gum de la même auteure...

 

On retrouve dans ce livre le même style cynique que dans Bubble Gum qui m'avait beaucoup plu et m'avait fait oublié le côté chick-lit des romans de Lolita Pille. En effet, l'auteur prend décor la jeunesse dorée parisienne et aime à citer les célèbres marques hors de prix et les boîtes les plus branchées... Heureusement, elle mêle à tout ça le côté le plus sombre de ces privilègiés à base d'orgies et de drogues en tout genre.

Sa plume, rapide et opressante, nous fait rentrer directement dans l'histoire et fluidifie un récit plutôt tortueux. Ce roman, déjà assez court, se lit donc très vite accentuant davantage l'effet « descente aux enfers » que Lolita Pille fait subir à ses personnages.

 

Des personnages qui, malgré une vie plus qu'aisée, sont blasés de ce qui les entoure et ne s'amuse plus qu'à coup de bouteilles de champagne et de grammes de cocaïne dans le nez sniffés sur la cuvette des W.C. d'une boîte branchée (élégant...).

Je ne peux pas dire que je me suis attachée aux personnages car ils sont antipathiques au possible et sont à des lieux de ce que je peux être ou de ce à quoi je pourrais m'identifier mais Andréa m'a touché plus que les autres. Il est conscient de ce qu'il vit et il paraît désabusé de voir dans quelle déchéance ses « amis » et lui tombent nuit après nuit : il sait qu'un jour ou l'autre il va mourir d'une overdose ou d'un accident de voiture et il ne cherche pas à changer son destin car sa vie ne l'intéresse plus...

 

L'histoire, elle, est plutôt banale : la jeune fille qui se fout de tout tombe amoureuse du mec inaccessible, bref rien de transcendant. Néanmoins, sur la même base, j'avais trouvé Bubble Gum plus intéressant, plus prenant, et plus sombre... En même temps, Hell est le premier roman de Lolita Pille, Bubble Gum n'arrivera que 2 ans plus tard.

 

 

En bref, un roman de « chick-lit trash » bien pensé mais peut-être un peu trop simple et qui demanderait à s'étoffer un peu plus dans l'histoire d'amour ratée : le moment clé du livre qui met du temps à s'installer et se termine trop rapidement...

 

 

Melisende, Elora et Marmotte l'ont également lu.

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

J'ai lu ce livre pour le challenge Lire en Thème #3 : Des livres à l'écran...

 

http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_251295lireenthme3.png

 

Pour aller plus loin : Malgré les avis négatifs que j'ai pu lire, l'adaptation du même nom a l'air plutôt pas mal...

Adapté en 2006 par Bruno Chiche, avec N. Duvauchelle et S. Forestier.

 

 


 

 

Du même auteur, sur le blog :

- Bubble Gum. <3


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne Charlotte 17/08/2012 15:39


J'ai lu ce roman il y a très longtemps maintenant, mais j'en garde un bon souvenir. la tristesse bien enfouie sous le cynisme des protagonistes principaux. Ils auraient pu s'en sortir si
seulement.

Riz-Deux-ZzZ 25/08/2012 19:18



C'est vrai mais dans le même style d'histoire, j'ai quand même préféré son autre roman...



  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook