Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 09:44

Suivi de Doubrovsky.

 

Nouvelle classique.

Version publiée en 2000,

aux éditions Librio.

123 pages.

 

La dame de pique est-elle cette femme ensorcelante qui, dans le Paris de Richelieu, regagne de façon mystérieuse une fortune perdue au jeu ? Est-elle cette figure maléfique, incarnation d'un destin contraire, qui précipite Hermann, un jeune officier, dans la passion du jeu ? Est-elle encore, au soir de sa mort, cette dame blanche, funeste apparition, livrant à Hermann le secret des cartes pour mieux lui faire payer son crime ? Autant d'énigmes qui ont fait d'elle un personnage de légende.

Tout comme Doubrovsky, étudiant au charme échevelé, qui, spolié de ses biens, devient brigand de grand chemin..

 

http://img4.hostingpics.net/pics/610251ladamedepiquepouchkine.jpg

 

J'aime bien lire des nouvelles classiques, c'est court et rapide et ça permet de faire une pause entre deux lectures plus contemporaines.

 

Je n'ai pas l'habitude de lire des classiques russes : le seul auteur russe que j'ai lu c'est Nabokov et le style était dense.

J'ai donc été assez surprise ici car la lecture est fluide et rapide. On retrouve les descriptions du style classique mais, et c'est peut-être dû au format de cette histoire, l'écriture est ramené à l'essentiel.

 

Les personnages et l'ambiance restent lointains car très différents de ce que l'on peut connaître aujourd'hui, cependant, le thème est actuel (l'addiction au jeu et à l'argent, et les actes qu'elle suscite).

 

L'intrigue est simple et courte mais étonnante et prenante jusqu'au bout. Le dénouement est parfait, comme je les aime pour les nouvelles : efficace et surtout surprenant, ce qui est plutôt rare malheureusement.

On retrouve la morale que les auteurs classiques aimaient insérer dans leurs histoires.

Je suis moins enthousiaste pour la deuxième nouvelle Doubrovsky. Moins rythmée, j'ai un peu lâcher l'histoire au milieu. La fin remonte un peu le niveau mais cette histoire n'arrive pas à la cheville de La dame de pique.

 

 

En bref, une belle découverte d'auteur classique, russe qui plus est. Son écriture est simple et efficace. Conquise par La dame de pique, un peu moins par Doubrovsky, Pouchkine a su me tenir en haleine avec des intrigues intéressantes et des dénouements bien trouvés.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge Lire en thème : A la découverte d'un auteur.

http://img4.hostingpics.net/pics/657700lireentheme15maijuin.jpg

 

et au challenge Jacques a dit : Au moins autant de voyelles que de consonnes.

http://img11.hostingpics.net/pics/306180ChallengeJacquesadit.jpg

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Librio

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook