Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 14:06

Polar.

Paru en avril 1987 chez Gallimard (Série Noire), 

Réédité chez Folio.

246 pages.

 

Protéger un jeune milliardaire qui n'a ni bras ni jambes, c'est chose ardue.

Surtout quand l'Agence de Sécurité qui vous emploie utilise des méthodes un peu... directes et poursuit des buts pas très... réguliers.

Surtout quand votre meilleur copain, ancien héros et barbouze active, se trouve mêlé à l'affaire.

Surtout quand vous êtes veuf, parfaitement inconsolé, d'une femme aimée qui est morte à votre place, à cause du sale métier que vous faites en croyant bien mériter de la Patrie.

le soleil qui s'éteint

 

"Certaines personnes ne durent pas, lui ai-je dit. D'autres ont plus de chance."

 

Comme je me suis rendue compte il y a 15 jours que j'étais légèrement à la bourre pour session 2 du Challenge Un Mot, Des Titres, j'ai courru (pas tout à fait mais presque) à la médiathèque chercher n'importe quel livre avec "soleil" dans le titre... Aidée de mon frère, on a un peu galéré à trouver un policier ou un thriller avec ce mot ! J'ai donc emprunté ce roman sans connaître l'auteur, la quatrième de couverture étant assez marrante...

Malheureusement, le roman n'est pas totalement à la hauteur de son résumé ! Le personnage principal, ancien "garde du corps" (qui n'a pas de nom et qui sera le narrateur tout au long du livre), a perdu sa femme Helen dans ce qui ressemble fortement à un attentat. Depuis, il cherche les coupables.

Cependant, on le rappelle pour une banale histoire de surveillance mais il va découvrir que ces 2 affaires sont peut-être très intimement liées...

Et il faudra quasiment la totalité du roman pour que l'auteur nous explique le pourquoi du comment.

En réalité, il n'y a quasiment aucune action directe, seulement des faits passés dont on se souvient amèrement et/ou des souvenirs relatés par les différents personnages.

Le dernier chapitre est le seul, à mes yeux, à être interessant car déroutant : l'auteur relie les personnages entre eux et tisse une toile sur fond de fraude à l'héritage du protégé et vengeance personnelle... Les dernières pages sont également à retenir, où le héros refuse l'argent sale qu'on lui propose contre son silence et qu'une bombe explose non loin de lui dans la rue, le renvoyant auprès de son Helen qui lui manquait tant.

En bref, un roman qui traîne en longueur pour un dénouement réussi mais qui se fait largement attendre !

A noter : la touche de poésie de la dernière phrase. 

"Je me suis levé sans effort, j'ai tendu la main pour prendre celle d'Helen, que j'ai serré dans un moment où tout était noir et confus; puis, ensemble, nous nous sommes tournés en riant vers le soleil, laissant derrière nous l'obscurité et la pénombre, la fin de tous nos soucis."

Votez pour ma prochaine lecture dès à présent ici !

Ce livre a été emprunté et lu pour la deuxième session du Challenge Un Mot, Des Titres (pour le mot "soleil") ainsi que pour ma 6ème participation au Challenge God Save The Livre.

 

Challenge Un mot, des titres

Challenge God Save The Livre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

calypso 03/09/2011 09:35



Parfois, même un excellent dénouement ne parvient pas à sauver un roman peu convaincant...


Merci d'avoir participé !



O-litteraires 02/09/2011 14:31



C'est dommage que tu ne l'ai pas trop apprécié. On peut vraiment tomber sur de vrais perles, qu'on aurait jamais lu autrement, en choisissant au hasard. :)



Riz-Deux-ZzZ 02/09/2011 14:45



Oui, d'ailleurs j'avais déjà fait pas mal de jolies découvertes à l'époque où j'allais (très) régulièrement à la médiathèque... J'ai essayé de retenter le coup mais ça ne marche pas à tous les
coups ! =)


Je vais quand même y refaire une tentative puisque la prochaine session du challenge et sur le mot "nuit" et je n'ai toujours rien du côté de ma PAL... Je pense que ça sera déjà plus facile à
trouver !



  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook