Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 14:37

Science-Fiction.

Version publiée en 1995,

aux éditions Folio.

313 pages.

 

Paris 2052. Dans une France où la Ville prospère, où le Progrès de l'homme éclate, où l'électricité, devenue indispensable, a même remplacé l'agriculture, tout semble possible et l'Homme n'a même plus peur de la mort. Pourtant, après une formidable panne électrique, la ville est brusquement plongée dans le chaos.
Un panique effroyable prend les Parisiens, laissant les hommes en proie à leurs instincts les plus primaires: égoïsme, folie, pillages, tuerie, barbarie...


ravage

 

«Le sourire appartient aux enfants et aux hommes qui leur ressemblent., Pour ceux dont l'esprit est occupé de choses d'importance, sourire est du temps perdu.»

 

J'étais très curieuse de découvrir l'auteur, notamment grâce à Mélisende qui doit être sa plus grande fan ! =)

Elle en parle avec tellement d'admiration que j'avais très envie de me faire mon propre avis.

 

Le style de Barjavel est simple mais travaillé : l'écriture est fluide, agréable mais l'histoire n'est pas bâclée. Il sait s'exprimer avec des phrases simples pour nous décrire des notions ou des idées assez compliquées et abstraites. En effet, l'histoire se passe en 2052, le progrès a créé beaucoup beaucoup de nouvelles machines, de nouveaux matériaux, etc. Et sans vraiment passer des pages sur ces nouvelles technologies, on arrive à se faire une idée de ce qu'est le monde qu'il a inventé.

J'ai aussi été très surprise par l'anticipation de l'auteur : le livre a été écrit en 1943 et parle du monde en 2052, soit à peu près un siècle plus tard... Barjavel a su assez bien percevoir ce que le progrès était capable de nous apporter, et même si je pense (et j'espère!) que le monde ne sera pas comme ça, il n'est pas tombé trop loin de cette course aux nouvelles technologies que l'on connaît aujourd'hui.

 

Du côté des personnages, j'ai été un peu moins conquise malheureusement. Je suis restée assez éloignée des quelques personnages de ce roman car ils m'ont semblé un peu trop cliché de l'époque de ce roman... Les hommes sont forts et héroïques tandis que les femmes sont relayées au second plan.

C'est pour cela que l'histoire ne sera pas un coup de coeur... A partir de ce constat, le destin de François, LE personnage principal, est prévisible dès le début malgré tous les rebondissements et la violence que l'on croise au fil des pages...

 

De même pour la fin du roman, que j'ai trouvé très exagérée et peu crédible... Je ne vais pas tout dévoiler parce que c'est tellement surprenant que ça en deviendrait presque un spoiler mais l'idée de la fin au niveau du « redémarrage » du monde est bien trouvée et très intéressante !

 

 

En bref, une très belle découverte de par l'auteur, malheureusement une histoire assez clichée et des rebondissements très théâtraux, surtout sur la fin...

 

 

Snow, Luna et Mélisende bien sûr (!) l'ont également lu.


http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

J'ai lu ce livre pour le challenge Lire en thème #5 : les univers post-apocalyptiques.

 

http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_882814lireenthme5.jpg

 

Pour aller plus loin : La découverte de l'auteur m'a donné très envie de continuer... J'ai déjà repéré L'enchanteur et Une rose au paradis.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook