Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 13:53

Roman Contemporain.

Première édition en 2010 aux éditions Le Serpent A Plumes,

Réédité chez J'ai Lu en 2011.

189 pages, vendu 6.00€.

 

Coup-de-coeur

 

Adrian a neuf ans. C'est un petit garçon solitaire, qui vit chez sa grand-mère, rêve d'avoir un chien et aime les glaces. En face de sa maison vient s'installer une étrange famille, qu'on ne voit jamais. Dans cette bourgade étouffante, où les enfants disparaissent, où rien n'est innocent, il ne fait pas bon être trop curieux...

 

Une enfance australienne

 

"Car Adrian a peur. C'est une habitude. Il a peur des sables mouvants, des raz-de-marée, de la combustion spontanée, de la nuit. Il a peur des monstres marins, des armoires, de la foule, d'être oublié, de perdre sa route. Maintenant, il a aussi peur d'une branche."

p.181

 

Il a traîné un moment dans ma wish-list, puis offert lors d'un swap-back, a passé quelques mois dans ma PAL. Vous avez voté pour qu'il en ressorte.

Il m'avait fait de l'oeil de part sa 4ème de couverture, qui parlait de disparition d'enfants et d'une étrange famille. Finalement, j'ai aimé ce livre pour une toute autre raison.

En effet, l'intrigue présentée par l'éditeur ne prend qu'une très petite place dans ce roman (déjà pas grand). On en parle au début comme un prologue, puis à la fin comme le dénouement. Entre temps, on découvre la vie du petit Adrian, élevé par sa grand-mère. On évolue dans une atmosphère lourde, remplie d'interdits, de peur et de secrets. La maison de la famille d'Adrian est étouffante, l'école opressante, les voisins intriguants.

Les personnages vivent dans la peur du Maigre, l'homme qui aurait enlevé les 3 petits enfants, les enfants eux vivent dans la peur de leurs parents, sévères, reclus ou malades.

Une enfance australienne n'a rien à voir avec une enquête de kidnapping, c'est un roman poétique sur la vie des enfants, racontée d'une manière simple et à la fois très compliquée, comme un enfant la vit et la voit face à des adultes qui ne s'en rendent pas toujours compte...

La fin est juste magnifique, à la fois pleine de suspense et de beauté (à la limite du fantastique), complétement renversante après plus de 150 pages d'opressement.

Un coup de coeur, ce livre est réellement génial, seule la 4ème de couverture laisse présager une intrigue qui n'existe pas... 

Merci beaucoup à MissBunny pour cette jolie découverte !

 

Mya et Calypso l'ont également lu.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

MyaRosa 16/12/2011 18:17


C'est un livre que j'aime énormément. Ca a été un gros coup de coeur et je l'ai même relu plusieurs fois. Je l'avais découvert grâce à un livre voyageur justement ! Sonya Hartnett fait partie de
mes auteurs fétiches.

Riz-Deux-ZzZ 17/12/2011 20:35



Je n'avais jamais entendu parler d'elle avant... Tu as d'autres titres à me proposer ?



pom' 08/10/2011 09:03



ce livre est dans mes envies de lecture depuis longtemp



miss bunny 07/10/2011 18:52



ah ben je suis vraiment ravie !!! tant mieux, du coup tu me donnes envie de le lire. mais plus tard, là, j'ai trop de choses à lire...


si je peux me permettre, c'est suspense, avec un e :)



  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook