Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 10:43

Tome 2 de la saga Sérum.

Thriller.

Version publiée en 2012,

aux éditions J'ai Lu.

212 pages.

 

1773 : MESMER INVENTE L'HYPNOSE.

1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE.

2012 : DRAKEN INVENTE LE SERUM.

Une injection.

Sept minutes pour accéder au subconscient profond d'Emily Scott.

Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.

Quelques jours pour empêcher le pire.

Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

 

serum-s1e2

 

http://img11.hostingpics.net/pics/798721serum1.png

 

On retrouve toujours l'écriture qui fait penser à une vraie série télé avec un prologue «Dans l'épisode précédent », un épilogue « Dans le prochain épisode », et des chapitres courts et entrainants.

 

Du côté des personnages, j'avais été intrigué par le personnage de Draken dans le premier épisode mais là, il m'a plutot énervée : son côté cynique a été effacé et il devient alors un séducteur un peu lourd... Bref, je ne l'ai pas du tout aimé dans cet épisode. Par contre, j'ai retrouvé la personnalité que j'avais beaucoup aimé dans le personnage de son père Ian.

Lola est toujours fidèle à elle-même avec ses secrets que l'on ne connaît toujours pas. Philip est un peu plus effacé dans cette suite, c'est dommage.

Emily est toujours amnésique mais sa participation dans l'enquête est très bien pensée.

 

L'histoire avance petit à petit, grâce aux séances d'hypnose d'Emily : ces séances sont très riches et perdent un peu le lecteur vu que l'on ne sait pas trop où ça doit nous mener... Le dénouement est donc assez surprenant mais on reste assez lointain étant donné que l'on n'a pas pu vraiment participer à l'enquête.

Je trouve assez dommage que les auteurs n'impliquent pas les lecteurs : dans une série télé, le spectateur peut essayer de deviner le dénouement, là il manque un petit truc pour que l'on puisse se sentir invités à participer.

 

 

En bref, une suite intéressante. Les personnages se développent et les premiers a-prioris ne sont parfois plus d'actualité. L'action est plutôt lente, mais il faut tenir jusqu'au dernier épisode...

 

 

Stéphanie, Mina et Voz' l'ont également lu.

 

Cette lecture me permet de participer au challenge Bookineurs en couleurs de Lyiah : PAL rouge,

Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs

 

au challenge des 170 idées, n°92 : une pomme,

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

ainsi qu'au Baby Challenge Livraddict Policier.

http://img15.hostingpics.net/pics/456601ChallengeLA2013Policier.png

 

 

Du même auteur, sur le blog : 

 Sérum, Saison 1, Episode 1

 

 

Pour aller plus loin : Il me reste donc 4 épisodes à trouver et à lire avant que la saison 2 n'attaque...

 

 

Site de la sérieSite des éditions

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

Repost 0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 08:57

      Drame Historique.

Version publiée en 2007,

aux éditions Folio.

122 pages.

 

Âgé de seize ans, Hans Schwarz, fils unique d'un médecin juif, fréquente le lycée le plus renommé de Stuttgart. Il est encore seul et sans ami véritable lorsque l'arrivée dans sa classe d'un garçon d'une famille protestante d'illustre ascendance lui permet de réaliser son exigeant idéal de l'amitié, tel que le lui fait concevoir l'exaltation romantique qui est souvent le propre de l'adolescence.

C'est en 1932 qu'a lieu cette rencontre, qui sera de courte durée, les troubles déclenchées par la venue de Hitler ayant fini par gagner la paisible ville de Stuttgart. Les parents de Hans, qui soupçonnent les vexations que subit le jeune homme au lycée, décident de l'envoyer en Amérique, où il fera sa carrière et s'efforcera de rayer de sa vie et d'oublier l'enfer de son passé. Ce passé qui se rappellera un jour à lui de façon tragique.

 

l'ami retrouvé

 

J'avoue que je ne sais plus trop pourquoi ce livre m'avait attiré... Sûrement car il y a le nom d'Hitler dans le résumé !

 

 

Ce roman est très court, c'est presque une nouvelle. L'auteur a donc dû trouver des moyens pour que son histoire accroche le lecteur et marque son esprit : il y parvient plutôt bien grâce à une narration à la première personne, une écriture condensée mais fluide et des ellipses qui font passer cette histoire pour des bribes de souvenirs.

La plume de Uhlman est très belle et assez soutenue malgré une écriture originale en anglais. Cependant, là où l'auteur aurait pu faire passer son histoire pour un journal intime ou du moins un récit biographique, ce même style très riche nous fait perdre la sensation d'authenticité...

De plus, le traducteur n'a pas pris la peine de traduire l'intégralité du texte : certains mots allemands ou citations latines sont laissés tels quels ; moi qui n'ait fait ni allemand ni latin, j'ai l'impression d'avoir raté des trucs... Sans forcément traduire dans le texte pour ne pas perdre l'intensité du texte, j'aurais tout de même apprécié des notes de bas de pages !

 

Je n'ai pas vraiment eu le temps de m'attacher au personnage en si peu de pages, j'ai besoin de temps... Mais, on cerne assez bien les protagonistes : d'un côté la famille de Hans, juive et de l'autre, les élèves de sa classe, allemands et riches...

L'amitié créée par l'auteur est très bien exploitée et très riche pour une amitié d'adolescents : j'ai beaucoup aimé ressentir la pression de la société et de la montée du nazisme sur les deux amis.

 

L'histoire et la morale du texte sont très réussies et très belles. La fin laisse perplexe dans le sens où les a-priori que l'on avait pour Conrad ne sont finalement peut-être pas si fondés que ça...

 

 

En bref, une très belle lecture mais je n'aurais pas refusé un roman plus long et plus détaillé sur cette période et cette amitié profonde et sincère entre deux adolescents de milieux différents... Un texte fort en émotions et en réflexions !

 

 

 

Au fil des plumes, Livr0ns-n0us et Calypso l'ont également lu.

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge Lire en thème : thème de l'amitié,

http://img4.hostingpics.net/pics/793578lireenthemelogo.png

 

ainsi qu'au challenge des 170 idées : n°115, quelque chose de moche (les croix gammées bien entendu)

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

 

Pour aller plus loin : J'ai découvert qu'il y avait une suite, La lettre de Conrad ou plutôt un autre point de vue.

 

 

Fiche Babelio de l'auteurSite des éditionsBande annonce du film

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 

 

Repost 0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 09:49

Classique Historique.

Version publiée en 2011,

aux éditions Pocket Classiques.

277 pages.

 

La figure de César Borgia, fils du pape Alexandre VI, cardinal à seize ans et condottiere absolu ensuite, domine cette famille illustre qui va se construire un royaume dans l'Italie naissante. César, qui connaît « le bon usage de la cruauté », élimine par le fer ou le poison ses principaux rivaux, et autant de petits despotes qui rançonnent et asservissent leurs sujets. À Rome, il entend redonner une influence, une armée, de l'argent. En homme d’État sans scrupule et habile, il soutient la bourgeoisie contre l'arbitraire d'une odieuse féodalité.

 

les borgia - A. Dumas

 

J'avais beaucoup aimé Le comte de Monte-Cristo au collège... Et l'histoire de la famille Borgia m'intriguait beaucoup par la luxure et les excès qu'on connaît tous : malheureusement, le combo des deux ne m'a pas convaincu.

 

Cette lecture a été compliquée, notamment à cause du style de l'auteur : beaucoup de descriptions bien sur, mais d'habitude ça ne me dérange pas. Le problème de ce roman est que c'est plus un documentaire qu'un roman, il n'y a pas ou peu de dialogues, mais beaucoup d'interactions entre de nombreux personnages ainsi que des détails géo-politiques qui ne m'ont pas intéressés.

 

Du côté des personnages, j'avais très envie de découvrir les Borgia. Malheureusement là aussi, on ne peut découvrir ni s'attacher à aucun personnage car ils sont peu décrits et tellement nombreux : l'auteur décrit les relations entre le Vatican et tous les pays de l'Europe... C'est beaucoup de personnages pour finalement peu d'actions, et quand action il y a, ce sont essentiellement des combats ou des arrangements qui sont décrits froidement et méthodiquement.

Parfois seulement, quelques bribes de la vie des Borgia sont décrites, avec le fameux poison familial. Mais ces moments sont trop peu exploités pour être appréciés.

 

L'histoire que j'attendais n'est donc pas au rendez-vous...

 

 

En bref, une déception car je m'attendais à une romance alors que l'on est en présence d'un documentaire. Du point de vue du documentaire, rien à redire : c'est très détaillé et très enrichissant pour celui que ça intéresse. Malheureusement, ce n'est pas ce que j'attendais, les longues descriptions géo-politiques sont venues à bout de mon intérêt...

 

 

Grignoteuse et Missmolko l'ont également lu.

 

Cette lecture me permet de participer au challenge Bookineurs en couleurs de Lyiah : PAL rouge,

Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs

 

ainsi qu'au challenge des 170 idées pour l'idée n°10 : une main.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

Pour aller plus loin : J'ai hâte de découvrir la série ainsi que l'histoire écrite par Juliette Benzoni ou la trilogie de Sarah Poole, qui ont l'air beaucoup plus romancées !

 

 

Fiche Babelio de l'auteurSite des éditionsTrailer de la série

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 


Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Déceptions
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 11:52

Aujourd'hui, pas de chroniques (faut vraiment que je me mette à écrire celle sur Les Borgia !) mais un article sur un site.

J'ai été contacté pour vous parler de bookinity.net et plus précisément de sa nouvelle page Facebook.

Pour l'occasion, le site organise un concours où vous pourrez gagner des lots de livres et surtout une liseuse !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785118402952369640.jpg

 

Je vous laisse avec la description de cet évènement par la team du site elle-même : 

 

« Bientôt l’été (et l’on espère le soleil !), c’est l’occasion de s’accorder des moments de détente, autour d’un livre par exemple. Que vous soyez plutôt du genre à voyager léger ou à emporter tout le contenu de vos placards, il se pose forcément la question des livres que vous allez pouvoir caser dans vos bagages. Que lire cet été ?

Pour le lancement de sa page Facebook, Bookinity, le site Internet de recommandations de lectures, vous propose de participer à un tirage au sort et de gagner les lots de « La Valise à lire » de l’été :

 
1er prix : 1 Liseuse Sony Prs-T2 Noire d’une valeur de 129 €
2e prix : les 4 livres qui auront reçu le plus de votes dans chaque catégorie
3e prix : les 2 livres vainqueurs dans les catégories “émouvant” et “drôle”.
4e prix : le livre vainqueur de la catégorie “exaltant”
5e prix : le livre vainqueur de la catégorie “effrayant”

 

Comment participer ? Il suffit de devenir fan de la page !
Les plus inspirés pourront également voter pour le contenu de cette valise. En effet, Bookinity a présélectionné 20 romans à départager. Et comme sur le site, à chaque humeur ses lectures. Que vous ayez envie de rire aux éclats, d’être transporté ailleurs, de trembler de peur ou de vous laisser submerger par vos émotions, nous vous proposons un album Facebook de 5 livres. Dans chaque catégorie-humeur, à vous de choisir celui que vous avez le plus envie de lire en cliquant "j'aime". Le titre vainqueur de chaque catégorie le lundi 10 juin à 10h, sera ajouté à la valise et mis en scène dans une prochaine vidéo de recommandation de lecture sur la chaine Youtube de Bookinity.

Alors, à vos souris, prêts, votez !

Pour faire d’autres découvertes, retrouvez-nous sur Bookinity.net.
Les résultats seront annoncés à partir du vendredi 14 juin 2013, par message privé ou mail. Le règlement est disponible sur simple demande à team@bookinity.net »

 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Bla-bla...
commenter cet article
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 10:17

Ou Ecorces de sang.

Thriller.

Version publiée en 2009,

aux éditions France Loisirs.

632 pages.

 

Un soir d'été, alors que tous leurs camarades ont déjà regagné leurs maisons pour le dîner, trois enfants ne ressortent pas des bois sombres et silencieux où ils ont passé l’après-midi. La police finit par retrouver un seul garçon, indemne mais terrorisé, agrippé à un tronc d'arbre, les chaussures emplies de sang. Il ne se rappelle de rien. On ne retrouvera jamais les deux autres.

Vingt ans plus tard, Rob, l’unique rescapé devenu inspecteur de police, se garde bien de dévoiler son passé, même à son entourage le plus proche. Mais une fillette est assassinée, comme offerte en sacrifice sur un autel celtique, dans ces bois de la banlieue de Dublin qu'il traversait après l'école.

Tandis qu'il se précipite sur les lieux pour essayer de résoudre ce crime atroce, il est assailli par des lambeaux de souvenirs qui le hantent encore.

 

LA-MORT-DANS-LES-BOIS

 

J'ai découvert Tana French l'année dernière avec un coup de cœur qui m'avait surpris par l'ambiance de huit clos oppressant qu'elle avait instaurée.

 

 

Cette ambiance, on la retrouve dès les premières lignes du roman : le style de l'auteur accentue le sentiment d'oppression et de solitude.

On retrouve la narration en « je », le point de vue unique et la relation du narrateur et du lecteur que Tana French avait déjà utilisé lors de son premier roman.

On retrouve également Cassie Maddox, l'enquêtrice de Comme deux gouttes d'eau, que j'avais beaucoup aimé par sa personnalité et son naturel mais cette fois-ci, on la découvre avec les yeux de son co-équipier Rob.

 

J'étais déjà convaincu par Cassie et elle ne m'a pas déçue.

Le nouveau personnage, Rob, et c'est une jolie rencontre également. Il a eu une enfance terrible qui fait l'objet du roman et qui le rend malgré sa carapace, très touchant et vulnérable : il est très affecté par cette enquête mais il essaye de le cacher et de faire son boulot coûte que coûte... C'est exactement le genre de personnage qui me fait craquer !

 

Pour ce qui est de l'histoire, j'ai eu un peu plus de mal. Sans trop vous en dévoiler, le résumé de la quatrième de couverture est trop axé sur l'histoire de Rob par rapport à ce que Tana French en fait dans le roman.

Ce livre m'avait intrigué justement par le résumé et l'histoire de la disparition des deux enfants : je me disais que le nouveau meurtre n'était qu'un prétexte pour déterrer une affaire classée et faire éclater la vérité... Et en fait, c'est tout le contraire !

C'est dommage je trouve que les éditions France Loisirs ait trompé le lecteur : je pense que le résumé attire des personnes qui n'apprécieront peut-être pas l'histoire à sa juste valeur et, vice-versa, n'accrochera pas d'autres lecteurs qui aurait pu adorer... Car ici, ce n'est pas un meurtre gore auquel on assiste mais plutôt à une enquête longue et difficile avec des secrets et des histoires de pouvoirs en arrière plan.

 

 

En bref, une très bonne lecture grâce à un style unique et des personnages attachants. Malheureusement, le résumé des éditions trompe le lecteur et l'histoire n'est pas à la hauteur de ce que j'attendais mais en aucun cas, on ne peut le reprocher à l'auteur qui a su écrire une histoire riche et intéressante.

 

 

Mya et PetiteFleur l'ont également lu.

 

Cette lecture me permet de participer au challenge Un mot, des titres de Calypso avec le mot : mort.

Challenge Un mot, des titres

 

 

Du même auteur, sur le blog : 

 Comme deux gouttes d'eau (<3)

 

 

Pour aller plus loin : Il me reste 2 livres à lire de l'auteur. Si j'ai l'occasion de les trouver, ce sera avec joie !

 

 

Site de l'auteur (Anglais)Fiche Bibliométrique - Site des éditions

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 

 

Repost 0
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 19:19

IMM

 

~ Qu'est-ce qu'on m'a offert ? ~

 

J'ai téléchargé 3 e-books grâce à mon partenariat avec les éditions La Planète des Couleurs. Il s'agit de :

  • Brèves évasions en Métaphorie de Tchouky

  • Poupée de chiffon de L. Meyer-Manent

  • et Des chrysanthèmes pour Zoey Bredig de M. Grousset

 

Et N'amoureux m'a offert Les instruments de la nuit de T. H. Cook : ce sera la découverte de l'auteur.

Il s'est aussi acheté le Dvd de Django unchained, le dernier de Tarantino, et il est super !

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai emprunté ? ~

 

Toujours pas d'emprunt ce mois-ci... Mais dès la fin des exams (le 6 juin), je coure à la médiathèque !

 

 

 

 

 

______

 

 

Bilan

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai lu ? ~

 

J'ai fini mon livre en cours lors de mon dernier bilan, et lu3 autres livres depuis... Ce qui fait un total de 1286 pages, soit 20 pages de moins par rapport au mois d'avril... Je stagne.

 

Ma lecture en cours : Incarnations de X. Bruce, que je devrais terminer ce soir ou demain matin !

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai chroniqué ? ~

 

 

 

~ Où en est ma PAL ? ~

 

-3 + 4 → 75 livres.

 

 

~ Où en sont mes challenges et LC ? ~

 

Vous pouvez retrouver tous mes challenges dans la rubrique « Je challenges, tu challenges, ... »

  • Challenge Un mot, des titres : J'ai réussi à participer à la 15ème session avec le mot « Mort ». (billet samedi)

  • Challenge Lire en thème : Finalement, Hylyirio a réussi à trouver une alternative pour pouvoir continuer à proposer ce challenge ! Ce mois-ci, le thème est l'amitié. Ma PAL est plutôt orientée meurtres qu'amitié mais on trouvera bien quelque chose.

  • Challenge Bookineurs en couleurs : le rouge est à l'honneur cette fois-ci et j'ai tout déjà terminé un livre rouge : j'espère que d'autres suivront !

  • Babys Challenges Livraddict : Rien de nouveau... Il va VRAIMENT falloir que j'active ! Une commande Chapitre va m'y aider j'espère.

  • Et le combat d'auteurs d'Iluze a récompensé S. King (<3). Le prochain combat opposera R. Hobb à G. R. R. Martin et se passera en août : cela me permettra de découvrir la saga de L'assassin royal.

  • J'ai encore craqué pour un nouveau challenge mais comme d'habitude non limité dans le temps et assez libre : il s'agit du Challenge des 170 idées créé par Helran et que j'ai découvert grâce à Hylyirio.

  • Pas de LC pour le mois de juin.

 

 

N'hésitez pas à me raconter à votre tour ce que vous avez reçu et lu !

 


Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Bilan du mois
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 08:50

Non, mais promis, cette fois-ci, c'est le dernier ! =)

 

C'est pas de ma faute si les gens ont de bonnes idées... Et aujourd'hui, c'est celle de Helran qui m'a fait craquer !

Le but : Lire des livres dont la couverture et le titre sont en rapport avec les 170 idées ci-dessous. Ce challenge est ouvert à tous, sans contrainte ou condition et il est illimité dans le temps.

Autant vous dire que j'ai de quoi m'occuper !

Pour corser un peu la chose, j'ai décidé que pour le moment je me concentrerais uniquement sur les couvertures et pour le sidées récalcitrantes j'utiliserais les titres mais vraiment en dernier recours !

 

Voici donc le logo et les idées (le récapitulatif sera mis à jour à chaque lecture) : 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

49 idées sur 170

 

1. une chaussure. -> Lady Hunt - H. Frappat

2. lampe de bureau ou une autre lampe.
3. un porte-monnaie, un portefeuille ou un sac.
4. mug ou une tasse. (j'accepte les bols et verres)
5. un lit.
6. objet d’enfance. -> Thérapie - S. Fitzek
7. une bouteille, une jarre ou une boîte de conserve de la cuisine.
8. une montre ou un autre bijou. -> Hunger Games, tome 1 - S. Collins
9. un foutoir organisé, bureau bordelique par exemple.
10. une/des mains. (j'accepte juste des doigts) -> Les Borgia - A. Dumas
11. des lunettes ou lunettes de soleil.
12. ce qui se mange lors du dîner. (Choix très très vaste, en fonction des goûts et habitudes culinaires)
13. un téléphone.
14. ce qu'on voit le matin quand on se lève.
15. un arbre ou plusieurs, des feuilles ou branches. -> La cabane - W. P. Young
16. un outil.
17. un instrument de musique.
18. la vue depuis un appartement, bureau, maison…
19. quelque chose qui se fabrique.
20. quelque chose de « papa ».
21. quelque chose de vieux, vintage, antique…
22. une pièce d’un vêtement. -> Juste une ombre - K. Giebel
23. un pied. (j'accepte jambe, talon)
24. un morceau de fruit.
25. un verre.
26. quelque chose que vous aimez. -> La librairie des ombres - M. Birkegaard
27. un livre. -> La voleuse de livres - M. Zusak
28. un appareil.
29. quelque chose d’architectural.-> Le livre perdu des sortilèges, tome 1 - D. Harkness
30. une chaise ou équivalent. (j'accepte sofa)
31. quelque chose de collectionnable. (c'est évidement très vaste vu que tout peut être collectionné)
32. quelque chose de métallique. -> Terminus Elicius - K. Giebel
33. un œil. -> Les voies de l'ombre, tome 1 : Prédation - J. Camut et N. Hug
34. une feuille morte.
35. un vélo ou une partie.
36. la foule, du monde, un rassemblement de personnes…
37. quelques clés. (ou une seule)
38. quelque chose en rapport avec Halloween, la Toussaint… -> Carmilla - Le Fanu
39. un musée.
40. une brosse à dents.
41. quelque chose de plié.
42. une borne, un point de repère d'une ville. (j'accepte n'importe quel panneau routier)
43. quelque chose dont vous êtes reconnaissants. (très vaste et peu être abstrait)
44. quelque chose d’artisanat chinois ou en céramique.
45. un animal, vrai, au zoo ou empaillé. -> L'encre et le sang - F. Thilliez & L. Scalese
46. l‘intérieur d'une armoire à pharmacie.
47. sur un thème de jour férié (Noël, Solstice d’hiver, Hanuka…)
48. un chiffre ou un nombre.
49. quelque chose qui représente le temps. -> Deux secondes de trop - R. Joyce
50. l’intérieur ou l’extérieur d'un réfrigérateur.
51. l’entrée d'une maison et tout ce qui vous fait penser à « Bienvenue à la maison ».
52. une télé. (j'accepte un écran)
53. un chien.-> L'assassin royal tome 1 : L'apprenti assassin - R. Hobb
54. une bouche en mouvement.-> L'île des chasseurs d'oiseaux - P. May
55. quelqu’un ou quelque chose que vous aimez.
56. une poignée de porte unie ou fantaisie.
57. une tête. -> L'étrangleur de Cater Street - Anne Perry 
58. un cadre photo.
59. chose qu’on peut porter sur la tête.-> La reine des lectrices - A. Bennett
60. une saison (printemps, été, automne ou hiver).
61. une voiture ou une partie.-> Ne la quitte pas des yeux - L. Barclay
62. un groupe d’au moins deux objets similaires.
63. des cartes de tarot. (ou n'importe quelles cartes).
64. un objet que l'on trouve dans la nature. -> Les aventures d'Alex Rider, tome 1 : Stormbreaker - A. Horowitz
65. un évier (j'accepte lavabo et bidet).
66. un nez. -> L'étrange histoire de P. Schlemilh - von Chamisso
67. un extincteur.
68. quelque chose qui fait penser à une mère. (le mot mère est évidement accepté).
69. un votre ordinateur.
70. une boisson alcoolisée.
71. quelque chose dont on peut être phobique.
72. quelque chose représentant un sport.
73. quelque chose de nouveau ou un endroit que vous découvrez pour la première fois. (c'est vaste, ça peut être le mot "morgue" si vous n'y êtes jamais allée, comme "nain de jardin" si vous en avez jamais eu, le fantastique/irréel compte aussi bien sur).
74. votre boîte aux lettres. (j'accepte Lettre, colis etc)
75. des nuages.
76. des ingrédients.
77. une ou des fleurs. -> Le démon et Mlle Prym - P. Coelho
78. quelque chose de froid ou refroidi.
79. une place ou un endroit. -> Scène de crime virtuelle - P. May
80. une oreille, ou deux, ou trios ou plus. -> La grâce des brigands - V. Ovaldé
81. quelque chose qui vous rend heureux.
82. un lampadaire. -> Penelope Green, tome 1 : La chanson des enfants perdus - B. Bottet
83. votre bureau.
84. un corps ou quelque chose à proximité de l’eau (océan, lac, pont, rivière…). (c'est vaste finalement, ça peut être un pont comme un déchet etc).
85. du pain.
86. un magasin, intérieur, extérieur.
87. un panneau de circulation.
88. Ce qu'on trouve au déjeuner. (très vaste)
89. quelque chose dans le vent.-> N'oublier jamais - M. Bussi
90. un ou des boutons. (j'accepte une veste dont on voit un bouton, pareil pour une chemise etc, donc ces mots inclus).
91. quelque chose avec des ailes.-> Quatre soeurs - M. Ferdjoukh
92. une pomme. -> Serum, Saison 1, épisode 2 - H. Loevenbruck
93. un sac en papier. (j'accepte le plastique et autre type de sac).
94. une boîte d’oeuf avec ou sans les oeufs. (J'accepte les oeufs seuls ou les coquilles ou même une omelette).
95. une cuillère.
96. une carte routière ou un plan.
97. quelque chose de sucré.
98. un cadeau.
99. ce que vous voulez. (C'est un Joker, vous y mettez ce que vous voulez).
100. quelque chose qui représente vos résolutions de l’année.
101. un paysage.-> Dôme, tome 1 - S. King
102. une barre de savon.
103. un câble d’alimentation.
104. des équipements d’exercice. (au sens large du terme exercice, sportif comme exos de math etc, donc stylo, feuille, appareil de musculation etc)
105. une salière et poivrier.
106. des ciseaux. -> L'échange - B. Yovanoff
107. quelque chose d’acidulé ou aigre.
108. un source d’information (journaux, JT, ordinateur, radio…).
109. une ampoule ou plusieurs.
110. une horloge.
111. quelque chose avec une ou des flammes. -> Dôme, tome 2 - S. King
112. une boule.
113. quelque chose de frais.
114. une barrière, clôture, haie… -> Cette chanson que je n'oublierai jamais - M. Higgins Clark
115. quelque chose de moche. -> L'ami retrouvé - Fred Uhlman
116. une carte de shopping ou un panier de course.
117. quelque chose de vert.
118. quelque chose de rond. -> La nuit des temps - R. Barjavel
119. des cheveux. -> Cycle d'Avalon, tome 1 : Les dames du lac - M. Bradley
120. des pierres, cailloux… -> Jane Eyre - C. Brontë
121. une lampe de poche.
122. des pièces de monnaie.
123. quelque chose qui comporte une ombre.-> Je ne suis pas un serial killer - D. Wells
124. une cloche.
125. quelque chose de jaune.
126. un ou des oiseaux. -> Cycle d'Avalon, tome 2 : Les brumes d'Avalon - M. Bradley
127. une éponge.
128. un immeuble, building…
129. a travers une porte menant d’une pièce à l’autre.-> Le livre perdu des sortilèges, tome 2 : L'école de la nuit - D. Harkness
130. quelqu’un faire quelque chose.-> Bourbon Kid, tome 1 : Le livre sans nom
131. des fournitures scolaires.
132. une bouteille de spray (laque, aérosol, désodorisant…).
133. une chaine. Les enquêtes du Dpt V, tome 1 : Miséricorde - J. Adler Olsen
134. une pêche.
135. une personne ou chose familière sous un angle insolite.
136. une salade.
137. quelque chose en vie. -> Hantée, tome 1 : Les ombres de la ville - M. Johnson
138. quelque chose que l'on peut allumer et éteindre. -> Shutter Island - D. Lehane
139. quelque chose de mou.
140. quelque chose avec une poignée.
141. une enveloppe.
142. quelque chose avec des poils
143. quelque chose de chaud.-> Tabou - C. Hill
144. une herbe ou une épice.
145. quelque chose de carré.
146. un arbre mort. -> L'assassin royal, tome 2 : L'assassin du roi - R. Hobb
147. un aliment.
148. quelque chose fait en bois.
149. quelque chose d’apaisant. (ça peut très bien être abstrait, comme un ciel, des nuages, une note de musique)
150. un balai.
151. une ou des bougies.
152. quelque chose en rapport avec la liberté. -> Meurtres pour rédemption - K. Giebel
153. une noix.
154. quelque chose dans un emballage plastique. -> Parce que je t'aime - G. Musso
155. un citron.
156. des marches.
157. un sandwich.
158. une serviette. (tous types, torchons, tissu, papier)
159. un (des) grain(s) de popcorn. (j'accepte un paquet de pop corn et même au pire, un cinéma)
160. un ustensile de cuisine.
161. un trophée.
162. quelque chose qui est odorant. -> Elixir, tome 1 - H. Duff
163. Ce qu'on trouve au petit déjeunez. (très vaste, surtout que le breakfast anglais est accepté)
164. un jeu de carte.
165. un appareil photo.
166. un appartement, maison… -> La maison des miroirs - J. Connolly
167. un poisson.
168. quelque chose qui doit être réparer. (très vaste, en fait, même un simple vélo convient)
169. un journal quotidien. (j'accepte un magasine)
170. une part de gâteau.

 


Repost 0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 10:11

      Saga Franck Sharko et Lucie Hennebelle, tome 1

Thriller.

Version publiée en 2010,

aux éditions Pocket.

510 pages.

 

Coup-de-coeur

 

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle... Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille.

Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés... Il n'en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé.

Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Hennebelle et Sharko.

Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux coéquipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d'une réalité effrayante.

 

le syndrome E

 

Thilliez est un auteur que j'ai très envie de découvrir depuis mon coup de cœur avec La forêt des ombres.

Après un roman contemporain et un petit peu de fantastique, j'avais envie de replonger dans le gore et le sang qui gicle... Quoi de mieux que Thilliez ?!

 

Je retrouve avec plaisir le style agréable et fluide de l'auteur ainsi que son travail documenté et précis. Ici, on part du côté de la psychologie et des méandres du cerveau humain...

Comme d'habitude, hormis le côté thriller qui nous tient en haleine, Franck Thilliez sait nous apprendre et nous faire découvrir des sujets que l'on n'aurait peut-être pas spontanément aborder.

Bien sûr, avec moi, ça marche plus que bien étant donné que la psychologie et surtout les maladies mentales m'intéressent beaucoup dans la vie de tous les jours.

 

Du côté des personnages, je connaissais déjà Lucie Hennebelle, que j'avais apprécié lors de notre première rencontre et que j'ai encore plus aimé dans ce roman : loin de chez elle et de ses filles, elle se dévoile un peu plus et offre une personnalité complexe mais crédible.

Je découvre par contre Franck Sharko, un ex-policier de terrain torturé mais malgré tout très attendrissant ! J'ai appris à connaître un homme comme je les aime : avec une carapace qui cache des secrets que l'on ne soupçonne pas forcément mais qui ne peuvent que nous donner envie de lui faire un câlin ! =)

 

L'histoire en elle-même m'a plu, bien sûr par le côté psychologique comme je le disais mais aussi par les nombreux rebondissements et découvertes de plus en plus horribles que Franck Thilliez distille toujours avec beaucoup de suspense.

De plus, moi qui n'aime pas spécialement voyager, les excursions au Canada et en Egypte ne m'ont pas dérangé et n'ont apporté que plus de questions au fil des pages !

Le dénouement est surprenant, inattendu mais reste crédible.

Du côté plus personnel des enquêteurs, le dénouement était prévisible même si le dernier rebondissement du livre nous laisse sur notre fin et appelle la suite !

 

 

En bref, un nouveau coup de cœur pour l'auteur et son récit travaillé, plein de suspense. Il sait trouver, à chaque fois, un thème intéressant et amenant des questions dans la tête du lecteur : ce n'est pas qu'un thriller gore, c'est plus psychologique et tortueux que ça. Et bien sûr, des personnages crédibles et mystérieux qui donnent envie d'en savoir plus !

 

 

Mina, MissBunny et Mya l'ont également lu.

 

 

Du même auteur, sur le blog : 

La forêt des ombres
La chambre des morts

    L'encre et le sang 
    [Gataca]
    Puzzle

     

     

     

    Pour aller plus loin : J'ai maintenant bien envie de découvrir la suite... et surtout de découvrir plus en détails Sharko !

     

    Site de l'auteurFiche Bibliometrique de l'auteur - Site des éditions

     

    http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

     

    http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

     

     

     

    Repost 0
    Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Coups de coeur
    commenter cet article
    10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 09:28

     

    Horreur.

    Version publiée en 1998,

    aux éditions J'ai Lu.

    377 pages.

     

    Coup-de-coeur

     

    Billy Halleck, bon époux, bon père, vit dans le Connecticut et exerce son métier d'avocat à New York. Boulimique, il pèse plus de cent kilos.
    Un jour, il tue accidentellement en voiture une vieille gitane. Sa position de notable lui vaut de n'être condamné qu'à une peine de principe et les Gitans sont expulsés de la ville. C'est alors que Billy commence à maigrir, et de plus en plus. Il a beau se gaver, rien ne peut enrayer cette perte de poids qui risque l'amener à une issue fatale. Terrifié, il comprend alors que le chef de la tribu gitane lui a jeté un sort...

     

    la-peau-sur-les-os

     

    "Car si nous n'avions pas quelqu'un à éjecter de nos villes de temps à autres, comment pourrions-nous être certains que nous y sommes vraiment chez nous ?"

    p.339

     

    Vous devez maintenant le savoir : Stephen King est mon auteur chouchou, le tout premier puisque j'ai commencé à lire ses romans dès le collège.

    J'ai rarement été déçue par lui et ce n'est pas aujourd'hui que ça va changer !

     

    Comme d'habitude, un style qui me plaît : simple, sobre mais qui n'omet aucun détail. Stephen King sait écrire des histoires qui vous font frissonner et qui, même fantastiques, savent s'ancrer dans la réalité de tous les jours grâce à des personnages crédibles et très travaillés.

    C'est bien sûr le cas ici, avec un personnage principal typique des USA et une famille lambda dans un quartier résidentiel que l'on connaît tous dès le moment où l'on regarde des séries américaines.

    Je soulignerais aussi que ce roman est assez court pour l'auteur (même pas 400 pages) mais que le suspense et l'horreur est au rendez-vous comme dans ses plus gros romans... C'est d'ailleurs très sympa de pouvoir lire un King aussi vite car même si j'aime beaucoup ses pavés, on a tendance à passer pas mal de temps sur ses récits : toutes les périodes de l'année ne s'y prête pas forcément !

     

    Pour une des rares fois, le roman est centré sur un seul personnage principal autour duquel gravitent des personnages secondaires auxquels on ne s'attache pas beaucoup.

    J'ai eu beaucoup de compassion pour Billy Halleck, le fameux personnage principal car son histoire est vraiment surprenante et se voir « fondre » comme ça doit vraiment être très difficile à supporter... On compatit aussi car au fur et à mesure de sa perte de poids, les gens de son entourage l'abandonnent et le fuient comme s'il devenait dangereux. On vit avec lui le regard des autres, la peur qu'il inspire, …

    Ginelli m'a beaucoup touché également : c'est l'exemple type de l'homme dur et froid en affaires mais qui, pour un ami, est capable de tout...

    Par contre, les autres personnages m'ont vraiment énervés : ils voient leur mari/collègue/ami dépérir mais tout ce qu'ils trouvent à faire, c'est le prendre pour un fou ! À aucun moment, ils ne semblent s'apitoyer sur le sort de Billy...

     

    L'intrigue en elle-même est très intéressante. J'apprécie quand même King laisse le fantastique pur et dur comme dans Dreamcatcher et nous livre une histoire plus simple mais terrifiante tout de même. Ici, il exploite plus le côté superstition et je pense, en tout cas pour moi, que cette approche peut être plus efficace qu'une approche vraiment irréelle : les superstitions sont ancrées dans la culture européenne et en deviennent donc plus crédibles et réalistes.

    Sans avoir vraiment frissonné, j'ai quand même eu du mal à lâcher cette histoire qui ne laisse pas de marbre.

     

     

    En bref, encore un coup de cœur pour cet auteur ! S. King nous offre, à chaque fois, des histoires qui font peur avec des personnages auxquels on s'attache et que l'on aimerait sauver. J'ai beaucoup apprécié l'intrigue et le fond de l'histoire basé sur la sorcellerie.

     

     

    Shanaa et Mina l'ont également lu.

     

     

    Cette lecture me permet de participer au Combat d'auteurs d'Iluze : S. King vs Sire Cédric.

    http://img4.hostingpics.net/pics/495378combatdauteursround7sirecc3a9dricvsstephenking.jpg

     

    Du même auteur, sur le blog : 

     - Marche ou crève

    - Les régulateurs (<3)

     

     

    Pour aller plus loin : Beaucoup d'autres titres de mon auteur chouchou me tentent, certains sont dans ma Pal... Je les lis par petite touche mais à chaque fois j'aime vraiment beaucoup !

     

     

    Site sur l'auteurSite des éditions

     

    http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

     

     

     

    Repost 0
    Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Coups de coeur
    commenter cet article
    7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 10:24

    Contemporaine.

    Version publiée en 2010,

    aux éditions LGF.

    252 pages.

     

    Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre pour le beau Pablo, nuit d'amour et le lendemain...
    Elle se réveille à ses côtés, douze ans plus tard, mariée, mère de trois enfants, sans un seul souvenir de ces années écoulées. Comment faire pour donner la change à son entourage ?
    Et comment retrouver sa propre vie ?

    la vie d'une autre

     

    « C'est bien souvent le jour où s'ouvrent les yeux que quelque chose en nous décide d'aussitôt les refermer, me dit-elle. »

    p.94

     

    Le résumé de ce roman me tentait beaucoup par le côté drôle de se réveiller avec des gosses et un mari, comme dans les téléfilms de l’après-midi sur M6...

    Et finalement, j'ai trouvé beaucoup plus que ça dans ce livre.

     

    Le style de F. Deghelt est très fluide et entraînant. Aucune pause ne nous est accordée, pas de chapitres, trois grandes parties et pourtant, jamais on ne s’essouffle.

    Ce roman est divisé en deux phases bien distinctes : la première, le matin du réveil dans le futur puis les premiers jours où Marie redécouvre sa vie et son entourage, c'est drôle et frais, on retrouve l'ambiance du téléfilm...

    Deuxième partie, plus sombre où elle comprend que cette amnésie est peut-être une sorte de traitement à un passage de sa vie compliqué. On lit alors une auteure aux pensées philosophiques mais tellement vraies, c'est une introspection de la femme active et mère de famille que Deghelt nous livre dans La vie d'une autre.

     

    Malgré un roman centré principalement sur Marie, on arrive tout de même à cerner les personnages qui l'entourent : Pablo, le mari qui m'a paru très différent de la première soirée avec Marie, il apparaît plus hautain, désabusé et en même temps surpris par le changement de sa femme... C'est un personnage très ambigu, il ne comprend pas ce changement puisque Marie ne lui révèle pas la vérité mais finalement ne cherche pas plus que ça à savoir.

    Les enfants, bien sûr, et les anecdotes que l'on connaît tous, drôles et légères.

    Et tous les personnages secondaires qui gravitent autour d'elle, certains prêts à l'aider, d'autres aux idées plus sombres.

     

    L'histoire qui paraît au début légère devient de plus en plus sombre pour laisser place à une Marie perdue dans ses souvenirs qui ne lui appartiennent plus, et des événements qu'elle n'aurait jamais soupçonnés. Le thème de ce roman est très profond et permet, je pense, à toutes les femmes (mariées ou pas, mères ou non) de se remettre en question par rapport à son couple et à la monotonie qui a pu s'installer... Est-il préférable de connaître une routine ou de ne plus rien savoir et de recommencer à zéro toute seule ?

    Seul petit bémol : la fin de l'histoire amène un nouveau personnage, assez mystérieux, et ne le développe pas... Des questions sur cette femme et son implication dans l'histoire que l'on vient de lire m'ont laissé sur ma faim.

     

     

    En bref, une très belle lecture qui fait réfléchir. L'auteure sait trouver les mots pour nous toucher au plus profond et nous questionner sur notre propre vie. Une histoire qui se veut farfelue aux premiers abords et qui se révèle plus profonde qu'on ne le pense. Pas un coup de cœur mais un roman à lire lorsqu'on se sent perdu...

     

     

    Nane, Miss Bunny et Bykiss l'a également lu.

     

     

    Pour aller plus loin : Une adaptation ciné existe, forcément, ça me tente. (Matthieu Kassovitz en Pablo... ça c'est du casting!)

    La nonne et le brigand de l'auteur me tente aussi depuis tellement longtemps !

     

     

    Site de l'auteurSite des éditionsBande annonce de l'adaptation ciné

     

    http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

     

    Repost 0

    • : Riz-Deux-ZzZ
    • Riz-Deux-ZzZ
    • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
    • Contact

    En Cours...

    Glacé de B. Minier

     

     

    LC prévues...

    17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

    24.01 -> Les mères de S. Hayes

     

    28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

    L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

     


    Rechercher

    Instagram

    Youtube

    Facebook