Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 16:54

Thriller.

Version publiée en 2012,

aux éditions J'ai Lu.

510 pages.

 

 

Journaliste dans une rédaction locale, David Harwood travaille trop. Passer une journée en famille dans un parc d'attractions était une bonne idée... Pourtant, à peine arrivés, Jan, son épouse, se volatilise. Escapade préméditée ? Kidnapping ? David doit accepter qu'il ne sait rien de cette femme dont il partageait la vie. Suspect numéro un aux yeux de la police, il part à la recherche de la vérité.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/361103nelaquittepasdesyeuxbarclay.jpg

 

Grande fan de thrillers, je me rends compte au fil du temps passé sur vos blogs et Livraddict, que je ne connais que très peu d’auteurs... Je préférais miser sur des noms que je connaissais et qui me satisfaisaient !

Maintenant, j'ai envie d'élargir mes horizons et c'est pour ça que cette année j'ai essayé de découvrir des auteurs que je voyais souvent mais qui n'avaient jamais finis entre mes mains. C'est le cas de Linwood Barclay !

 

Le style de cet auteur est fluide et agréable : c'est toujours un bon point pour les thrillers et les enquêtes en général.

Les chapitres sont assez courts, d'une dizaine de pages, ce qui permet d'enchaîner facilement et normalement d'emporter le lecteur dans l'intrigue.

 

Du côté des personnages, j'ai eu assez de mal à m'attacher à eux... J'ai trouvé que l'on restait assez lointains des personnages secondaires car le roman est à la première personne avec le point de vue de David. Cependant, même David ne m'a pas touché.

En fait, j'ai eu l'impression que l'auteur voulait tellement attirer la pitié sur David que ça n'a pas marché avec moi : il est le pilier de l'intrigue et tous les malheurs du roman sont sur ses épaules (sa femme, son fils, son boulot, etc.). De plus, il reste borné du début jusqu'à la fin : toutes les preuves sont là mais il ne veut pas croire à cette histoire certes sûrement déroutante !

De même pour Jan, sa vie n'a pas été facile mais je ne pense pas que cela devait l'excuser de tout, surtout par rapport à son fils (sans vouloir spoiler mais c'est assez compliqué d'expliquer ce que je veux!).

 

Autre bémol, l'intrigue ne m'a pas emporté. J'ai trouvé dommage de donner au lecteur toutes les clés de l'intrigue dès le début... On sait tout de suite ce qu'il s'est passé et c'est peut-être aussi pour ça que j'ai trouvé David borné (c'est toujours plus facile d'y croire quand on sait la vérité!) et malheureusement ça enlève énormément de suspense !

Il n'y a plus l'envie de tourner les pages pour savoir le fin mot de l'histoire...

Cependant, l'auteur s'est tout de même rattrapé avec le dénouement que j'aurais pensé différent et plus cliché.

 

 

En bref, une déception pour moi qui attendait beaucoup de la découverte de Linwood Barclay... L'histoire ne m'a pas emballé et les personnages ne m'ont pas parlé malgré un dénouement qui relève un peu (mais pas assez) tout ça ! Cependant, je ne pense pas m'arrêter à ce petit inconvénient et souhaite bien retenter le coup !

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge Bookineurs en couleurs de Lyiah : PAL bleue.

challenge-bookineurs-en-couleurs

 

 

au challenge des 170 idées d'Helran, n°61 : une voiture ou une partie (les phares).

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

et au challenge Jacques a dit : Titre féminin (la).

http://img11.hostingpics.net/pics/306180ChallengeJacquesadit.jpg

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

 

 

Site de l'auteur Site des éditions J'ai Lu

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785118402952369640.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Déceptions
commenter cet article
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 17:14

Je reviens aujourd'hui pour vous dire que je me suis inscrite pour 2 nouveaux challenges... Je pense que je vais regrouper les 2 sur les même article car ils se ressemblent beaucoup dans leurs principes.

 

Il s'agit des challenges :

 

Les principes sont simples : à chaque début de session, une « contrainte » est choisie et nous devrons donc lire des livres qui répondent à ces contraintes. Je vous laisse allez voir les anciennes sessions pour comprendre un peu mieux.

 

 

~ Challenge Jacques a dit ~

 

http://img11.hostingpics.net/pics/306180ChallengeJacquesadit.jpg

 

Sessions Avril à Novembre.

Session Décembre 2013 : Titre Féminin

      Ne la quitte pas des yeux de L. Barclay

Session Janvier 2014 : Titre sans "E"

      Carmilla de S. Le Fanu

Session Février 2014 : Au moins 1 adjectif

Penelope Green, tome 1 : La chanson des enfants perdus de B. Bottet

      Session Mars 2014 : 1er tome d'une série

Session Avril 2014 : Roman non européen

      Dôme, tome 2 de S. King

Session Mai 2014 : Au moins autant de voyelles que de consonnes

La dame de pique de A. Pouchkine

Session Juin 2014 : Auteur québécois dont le nom comporte un M et qui est né avant 1971

Session Juillet 2014 : Que le livre soit la référence d'un titre de chanson ou du nom d'un groupe

      La cabane de W. P. Young

 

 

 

~ Challenge Lire sous la contrainte ~

 

http://img11.hostingpics.net/pics/481343ChallengeLiresouslacontrainte.jpg

 

Sessions 1 à 11.

      Session 12 : Nom de famille 

L'étrange histoire de Peter Schlemihl de A. von Chamisso

Le démon et mademoiselle Prym de P. Coelho

Session 13 : GN + GN 

     Le cycle d'Avalon, tome 1 : Les dames du lac de M. Bradley

La muraille de lave d'A. Indridason

 Penelope Green, tome 1 : La chanson des enfants perdus de B. Bottet

      Session 14 : Gn + épithète

      Session 15 : Conjonction de coordination

      Session 16 : Pronom relatif

Ceux qui vont mourir te saluent de F. Vargas

Session 17 : Nom propre d'un lieu

      Le secret de Crickley Hall de J. Herbert

Session 18 : Ni Dieu, ni démon

 

 

 


 

 

Repost 0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 18:11

IMM

 

Des achats, des emprunts, et un partenariat : 11 livres de plus !

 

 

~ Qu'est-ce qu'on m'a offert ? ~

 

Matchs de la rentrée littéraire Price Minister :

  • Lady Hunt de H. Frappat

 

« Vide-grenier » chez mon arrière-grand-mère :

  • Enquête difficile de G. Heyer

  • L'étudiant étranger de P. Labro

 

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai emprunté ? ~

 

  • D'amour et de sang de M.-A. Murail

  • La nuit des temps de R. Barjavel

 

 

 

~ Et enfin, pour quoi j'ai craqué ? ~

 

Achats divers :

  • Maîtres du jeu de K. Giebel

  • La maison des miroirs de J. Connolly

 

Foire du livre 2013 de Brive :

  • Fleur de tonnerre de J. Teulé (dédicacé)

  • Juste une ombre de K. Giebel

  • La mémoire fantôme de F. Thilliez

  • Sérum, Saison 1, Épisode 3 de H. Loevenbruck et F. Mazza

 

 

 

 

 

______

 

 

Bilan

 

~ Qu'est-ce que j'ai lu ? ~

 

J'ai fini mon livre en cours lors de mon dernier bilan, et lu 3 autres livres depuis... Ce qui fait un total de 1571 pages.

 

Ma lecture en cours : D'amour et de sang de M.-A. Murail

 

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai chroniqué ? ~

 

 

 

~ Où en sont mes challenges et LC ? ~

 

Vous pouvez retrouver tous mes challenges dans la rubrique « Je challenges, tu challenges, ... »

  • Challenge Un mot, des titres : Session 16 « amour » → pas de livres lus.

  • Challenge Bookineurs en couleurs : Session 7 PAL Jaune → pas de livres lus.

  • Babys Challenges Livraddict : Policier → 4/20 ; Thriller → 6/20

  • Challenge des 170 idées créé par Helran → 17/170 idées (+4 ce mois-ci)

  • LC du mois de novembre : Juste une ombre de K. Giebel (24/11) et La nuit des temps de R. Barjavel (27/11 – Book Club)

    Pas de LC prévues pour le mois de décembre.

 

 

 

 

N'hésitez pas à me raconter à votre tour ce que vous avez reçu et lu !

 

 


Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Bilan du mois
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 08:14

Thriller.

Version publiée en 2013,

aux éditions Pocket.

608 pages.

 

Coup-de-coeur

 

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde.

Tu manipules ? Tu deviendras une proie.

Tu domines ? Tu deviendras une esclave.

Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour...

Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard...

Tu commandes ? Apprends l'obéissance.

Tu méprises ? Apprends le respect.

Tu veux vivre ? Meurs en silence...

 

http://img4.hostingpics.net/pics/199464justeuneombregiebel.jpg

 

Mon premier essai avec Karine Giebel avait été une réussite ! J'avais envie de tester sur un roman plus long et c'est un deuxième résultat positif.

 

On retrouve le style fluide et agréable de l'auteur.

Certains passages sont saccadés avec des phrases très courtes, parfois juste des mots et c'est ce qui alimente le suspense du début à la fin. De plus, les chapitres ne s'éternisent pas mais donnent envie de tourner les pages.

Certains sont mêmes centrés sur le psychopathe, comme s'il écrivait des lettres à sa victime : ces passages sont assez malsains mais tellement prenants.

 

Chloé, le personnage principal m'a un peu dérouté : très imbue d'elle-même malgré la faille que l'on découvrira au milieu du roman, elle ne se remet jamais en question. Elle m'a énervé au plus haut point tout au long du roman... Même lorsque des fois la situation la met en position de faiblesse, je n'ai pas réussi à avoir pitié puisqu'elle ne s'abaisse à aucun moment à avouer qu'elle est au fond du trou. Bref, c'est juste pas possible une telle tête à claque !

On découvre également Alex, un personnage masculin comme je les aime (ai-je besoin de dire que je suis tombée amoureuse ?), policier cassé de l'intérieur mais qui ne laisse pas tomber sa carapace...

Les personnages secondaires sont eux aussi bien travaillés et participent tous d'une façon ou d'une autre à l'intrigue.

 

L'intrigue est à couper le souffle ! Malgré un fond banal, le suspense est là du début à la fin.

Et ce que j'aime par dessus tout, même si parfois c'est assez énervant, c'est de croire que l'on a découvert le coupable et se faire berner en beauté par l'auteur : et c'est ce qu'il se passe dans ce roman.

La fin est surprenante car c'est loin d'être le happy end auquel on s'attend au deux tiers du roman : la situation se renverse complètement et le cauchemar ne fait que commencer !

 

Petite parenthèse : j'ai trouvé une légère similitude avec Robe de marié de P. Lemaître dans la façon d'opérer du psychopathe... C'est une sensation assez furtive que j'ai eu dans un passage et je ne suis pas arrivée à lâcher cette idée par la suite.

 

 

 

En bref, c'est un coup de cœur pour moi : un style facile à lire et prenant, des personnages qui font réagir le lecteur (en bien comme en mal) et une intrigue complètement folle ! Un thriller psychologique digne de ce nom qui, en plus, nous offre une fin magistrale loin de l'idée que l'on a pu s'en faire durant les 600 pages du roman.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge des 170 idées d'Helran, n°22 : une pièce d'un vêtement (la capuche).

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

et à la Lecture Commune Livraddict organisée par Vepug sur Livraddict.

 

 

 

Du même auteur, sur le blog : 

- Terminus Elicius

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

 

Site de l'auteur Site des éditions 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785118402952369640.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Coups de coeur
commenter cet article
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 16:11

Science-fiction.

Version publiée en 2005,

aux éditions Presses de la Cité.

297 pages.

 

Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace...

 

la nuit des temps - barjavel

 

L'auteur est très connu dans le monde de la S-F mais je ne suis qu'une novice... Cependant, Dame Méli, une grande fan de Barjavel, avait fini par piquer ma curiosité et j'avais enfin découvert l'auteur : j'en étais ressortie mitigée mais j'ai retenté l'expérience et cette fois-ci, je suis convaincue !

 

Ce qui me fait le plus peur dans la S-F, c'est principalement les nouveaux termes et nouvelles notions que les auteurs introduisent dans leurs histoires.

Barjavel sait très bien décrire et expliquer ce qui sort de son imagination et nous permet donc de vraiment voir avec lui le monde qu'il a inventé !

De plus, son écriture est assez fluide et agréable.

 

L'auteur nous plonge ici dans une sorte de huit clos puisque l'on se retrouve en plein milieu de nul part, au Pôle Sud : les personnages sont au départ assez nombreux mais finalement l'histoire se recentre sur un petit groupe de scientifiques hétéroclites mais bien travaillés et fonctionnant bien : les différentes personnalités mêlent humour cynique et connaissances pointues de l'univers hostile où ils ont emménagé.

J'ai trouvé les personnages attachants, notamment le couple Hoover/Léonova : c'est toujours plus agréable de les suivre dans leurs aventures !

Cependant, Simon, un des personnages, celui qu'on pourrait qualifier de principal étant donné qu'il ouvre le roman, m'a paru plus éloigné de l'intrigue scientifique. J'ai même eu l'impression que c'était une volonté de l'auteur de le faire passer pour un homme solitaire : et c'est le personnage qui m'a le moins touché alors que son histoire est prépondérante tout au long du roman.

 

Et c'est d'ailleurs cette partie qui m'a gêné dans La nuit des temps : l'intrigue et l'univers créés sont intéressants, bien construits et je pense qu'ils se seraient suffis à eux-mêmes mais Barjavel a choisi d'inclure une « histoire d'amour » au milieu de la grande découverte... Personnellement, je m'en serais passé surtout que j'ai trouvé que Simon tombait amoureux un peu vite et sans vraiment de raison. De plus, le ton des lettres m'ont semblé trop forcé pour être crédibles.

 

 

En bref, une très bonne lecture qui me donne une nouvelle vision de Barjavel. Cependant, je me serais largement contenté de l'intrigue scientifique avec cette incroyable découverte : les passages centrés sur Simon ne m'ont pas vraiment intéressés...

 

 

 

Cette lecture me permet de participer au Book Club Livraddict de novembre 2013.

http://img11.hostingpics.net/thumbs/mini_708423bookclub.png

 

au challenge des 170 idées d'Helran, n°118 : quelque chose de rond.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

Du même auteur, sur le blog :

 

 - Ravage

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de René Barjavel

 

 

Site de l'auteur Site des éditions 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

 

 

Repost 0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 14:05

Contemporaine.

Version publiée en 2013,

aux éditions Actes Sud.

318 pages.

 

Laura Kern est hantée par un rêve, le rêve d'une maison qui l'obsède, l'attire autant qu'elle la terrifie. En plus d'envahir ses nuits, de flouter ses jours, le rêve porte une menace : se peut-il qu'il soit le premier symptôme du mal étrange et fatal qui frappa son père, l'héritage d'une malédiction familiale auquel elle n'échappera pas ? D'autres mystères corrompent bientôt le quotidien de la jeune femme, qui travaille pour une agence immobilière à Paris plus un effet secondaire qu'une carrière. Tandis qu'elle fait visiter un appartement de l'avenue des Ternes, Laura est témoin de l'inexplicable disparition d'un enfant. Dans le combat décisif qui l'oppose à l'irrationnel, Laura résiste vaillamment, avec pour armes un poème, une pierre noire, une chanson, des souvenirs... Trouvera-t-elle dans son rêve la clé de l'énigme du réel ?

 

http://img4.hostingpics.net/pics/371306ladyhuntfrappat.jpg

 

J'avais hâte de découvrir ce roman car le résumé m’intriguait beaucoup par son côté obscur et mystérieux...

Malheureusement, ses deux points qui me faisaient envie sont ceux qui m'ont déçu.

 

Je crois que ce qui m'a le plus gêné dans cette lecture c'est le style de l'auteure.

Certains diront que c'est poétique et recherché, moi j'ai eu beaucoup de mal à la suivre (pour ne pas dire que je n'ai rien compris!) : Hélène Frappat alterne les courts chapitres traitant du présent de Laura, le personnage principal, de son passé et de ses rêves.

Autant les deux premiers points de vue m'ont intéressé, notamment à cause du sujet qui est abordé la Chorée de Huntington (maladie génétique encore très floue pour les scientifiques : quelques notions sur le sujet). 

Les chapitres sur les rêves de Laura auraient également pu me captiver si l'écriture en avait été plus structurée : j'ai eu l'impression que l'auteure nous laissait naviguer dans ces rêves sans aucune explication...

 

Fatalement, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages...

On sent réellement que le personnage de Laura est fouillé, travaillé et vraiment complexe, mais je n'ai pas su traduire ce que l'auteure a voulu faire passer à travers elle.

Les personnages secondaires sont très effacés puisqu'on suit essentiellement Laura, l'attachement est d'autant plus compliqué.

 

L'intrigue m'a également semblé assez brouillonne : la maison est la clé de ce roman mais d'autres sujets annexes viennent se greffer et embrouillent l'histoire... Laura nous parle de son père et de sa sœur mais sans vraiment nous expliquer, comme si on devait déjà savoir ce qu'elle allait nous raconter.

Ensuite, il y a l'histoire de la disparition du petit garçon, qui arrive en fait dès les premiers chapitres : pourquoi ? Dans quel but ? Quelle est l'explication finale ? Et surtout, quel rapport avec le reste ?

 

 

En bref, une déception essentiellement dûe à un manque total de compréhension du style d'Hélène Frappat... Je pense que son idée à un vrai potentiel mais malheureusement je n'ai pas su apprécier ou du moins entrer dans son style et son univers.

 

 

 

Cette lecture m'a permis de participer aux matchs de la rentrée littéraire de Price Minister : merci au site pour ce partenariat et ce concept !

http://img11.hostingpics.net/thumbs/mini_812067PMrentreeliteraire2013.png

 

 

et au challenge des 170 idées d'Helran, n°1 : une chaussure.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

Pour aller plus loin : Les autres livres des matchs de la rentrée littéraire

 

 

Fiche Babelio de l'auteur – Site des éditions 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

 

 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Déceptions
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 12:26

Thriller.

Version publiée en 2007,

aux éditions Albin Micher.

420 pages.

 

Une ritournelle lancinante trotte dans la tête de Kay? D'où vient-elle ? Que signifie-t-elle ? Pourquoi l'obsède-t-elle à ce point ? En plongeant dans ses souvenirs, la jeune femme revoit une scène un peu floue, lorsqu'elle était enfant, dans la propriété des Carrington où elle a grandi. Depuis, Kay a épousé Peter, l'héritier de la famille. Mais des soupçons planent sur son époux à propos de la disparition d'une jeune fille et la mort accidentelle de son ex-femme, retrouvée noyée dans la piscine, Peter est emprisonné... Convaincue de son innoncence, Kay se lance sur la piste de cette musique sans savoir qu'elle recèle un secret très dangereux - pour elle, et pour lui.

 

cette chanson que je ...

 

M. Higgins Clark est une auteure très connue dont j'ai découvert deux de ses livres que j'avais bien aimé... J'ai retenté l'expérience avec ce roman et mon opinion ne fait que s'améliorer au fil des découvertes !

 

A chaque fois je suis surprise par le style extrêmement fluide et agréable, presque simple de l'auteure. Les pages se tournent toutes seules et l'histoire se lit avec grand plaisir.

Ici, elle se permet une petite fantaisie puisqu'elle alterne les chapitres à la première personne du singulier (Kay) et les chapitres à la troisième personne, omnisciente. C'est assez déroutant au départ mais cette idée se révèle vraiment bonne : le suspense n'en est que décuplé !

 

Les personnages sont bien travaillés avec des traits de caractère propres à chacun. Malheureusement, j'ai eu un peu de mal à m'attacher à Kay, trop plaintive à mon goût... Par contre, j'ai aimé les personnages secondaires, qui apportent chacun une part de mystère supplémentaire à l'intrigue.

Certains sont assez mystérieux, notamment Vince et le couple de domestiques Jane et Garry qui s'avèrent tous totalement différents de ce que l'on pense aux premiers abords.

 

L'intrigue est menée d'une main de chef ! Totalement surprise par le dénouement, j'ai été bluffé par le suspense que M. Higgins Clark sait introduire et surtout garder jusqu'à la fin en dévoilant un détail d'une très grande importance pour l'enquête sur les meurtres commis dans l'enfance de Kay.

A aucun moment le lecteur ne peut deviner la véritable explication, justement grâce à cette information manquante. Même si certains, je pense, trouveront dommage de ne pas pouvoir trouver le coupable par eux-mêmes au fil de l'histoire, le suspense est là et le livre est inlachable !

L'épilogue permet de mettre un point final à l'enquête et dévoile tous les secrets de l'intrigue. Le happy end était attendu et inévitable mais ne gâche rien.

 

 

En bref, une très bonne lecture grâce au suspense insoutenable de l'intrigue et au dénouement final surprenant et insoupçonnable ! L'épilogue reste cliché mais clôture le roman comme il se doit. M. Higgins Clark a vraiment une plume simple, qui rend ses enquêtes (sur)prenantes.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer au Combat d'auteurs d'Iluze : Agatha Christie vs Mary Higgins Clark

http://img11.hostingpics.net/pics/791353ScreenShot749.jpg

 

et au challenge des 170 idées d'Helran, n°114 : une haie.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

Du même auteur, sur le blog : 

 - Trois jours avant Noël

 - La nuit du renard

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

 

Site de l'auteur Site des éditions

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

 

Repost 0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 11:06

IMM

 

~ Qu'est-ce qu'on m'a offert ? ~

 

  • Ne la quitte pas des yeux de L. Barclay, grâce aux points Maximiles

  • Scène de crime virtuelle de P. May, grâce à la Masse Critique de Babelio

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai emprunté ? ~

 

  • L'assassin royal, tome 2 : L'assassin du roi de R. Hobb

 

 

~ Et enfin, pour quoi j'ai craqué ? ~

 

Gros craquage annuel de la Bourse aux livres au profit d'Amnesty International.

 

  • Le confident de H. Grémillon

  • Et si c'était vrai... de M. Lévy

  • Ceux qui vont mourir te saluent de F. Vargas

  • Le parfum de P. Süskind

  • La part de l'autre d'E.-E. Schmitt

  • Meurtres en blouse blanche de P. D. James

  • Loup, y-es tu ? De J. Boissard

  • La dimension fantastique, tome 2

  • Carmilla de S. Le Fanu

  • La nuit de l'archange de J. Gartempe

  • Le cercle de la croix de I. Pears

  • La guerre selon Clara de C. Kramer

  • La corruptrice de G. Des cars

 

 


 

 

 

______

 

 

Bilan

 

~ Qu'est-ce que j'ai lu ? ~

 

J'ai fini mon livre en cours lors de mon dernier bilan, et lu 3 autres livres (+ 1 e-book) depuis... Ce qui fait un total de 2093 pages.

 

Ma lecture en cours : Quelque part dans le monde de C. Michelet

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai chroniqué ? ~

 

 

 

~ Où en sont mes challenges et LC ? ~

 

Vous pouvez retrouver tous mes challenges dans la rubrique « Je challenges, tu challenges, ... »

 

  • Challenge Un mot, des titres : Session 20 « amour » → aucun livre lu pour l'instant. A voir si j'en emprunte...

  • Challenge Bookineurs en couleurs : Session 7 « PAL jaune » → aucun livre jaune dans ma PAL.

  • Babys Challenges Livraddict : Policier → 4/20 ; Thriller → 6/20

  • Challenge des 170 idées : 13/170

 

 

 

 

N'hésitez pas à me raconter à votre tour ce que vous avez reçu et lu !

 

 


Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Bilan du mois
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 13:18

Policier.

Version publiée en 2013,

aux éditions du Rouergue (Noir).

300 pages.

 

Ils avaient choisi d'habiter des îles de rêve, imaginé de splendides villas pour des vies insouciantes, ils collectionnaient les voitures de luxe et les grands crus français. Ils ne pensaient pas que le mal viendrait les chercher là. Rivés à leurs écrans comme à des mirages, ils n'avaient pas senti la mort à leurs trousses. Ils ont d'abord vu tomber leurs avatars, sans comprendre que c'en était fini des jeux de rôle. Lorsque le tueur est entré chez eux, dans la vie réelle, il était trop tard...

Orange County, Californie. Michael Kapinsky a dû reprendre son travail de photographe pour la police scientifique. Sa femme est morte voici quelques mois, il est criblé de dettes. Sur l'ordinateur d'un homme qu'on vient d'exécuter de trois balles, il remarque un curieux logo. Celui d'un univers virtuel où l'on peut échapper à ses soucis, recommencer sous un autre nom, une nouvelle apparence, à tisser des liens. Lorsqu'il se laisse tenter et rejoint, à son tour, les îles idéales, Michael n'imagine pas le piège qui se referme sur lui. Car ce monde parallèle n'est qu'un miroir. On y retrouve jusqu'à ses pires cauchemars et lorsque l'enfer s'ouvre sous vos pieds, pas question d'y échapper... 

 

scene-crime-virtuelle

 

Je découvre encore un nouvel auteur mais cette fois-ci... Je ne suis pas tout a fait convaincue...

 

Le style de ce roman est très simple et agréable. Il se base essentiellement sur des dialogues étant donné que les principales interactions entre les personnages se passent à travers un écran.

Cependant, malgré le décor irréel, Peter May arrive à très bien décrire le monde de Second Life, le jeu de simulation clé de cette intrigue. Les sentiments et réactions des personnages sont également très bien décrits... peut être un peu trop d'ailleurs pour un jeu d'ordinateur.

 

Les personnages sont donc assez travaillés, d'autant plus que l'auteur choisit de leur créer des avatars très différents de leurs personnalités réelles, notamment pour Doobie et Janey.

Malheureusement, j'ai eu un peu de mal à passer du jeu à la réalité en quelques lignes... Lorsque l'on suit les personnages principaux, ça reste assez simple mais dès que l'on creuse un peu l'enquête, les personnages se multiplient et leurs avatars également... Bien concentré, l'histoire reste compréhensible mais je pense que dès qu'on perd un peu pied, ça devient vite compliqué.

 

Malgré quelques petits détails, l'intrigue est crédible.

Néanmoins, le début m'a paru un peu long à se mettre en place : le prologue nous met directement en situation mais les premiers chapitres sont plus centrés sur Mickael et donc s'éloignent de l'enquête et des meurtres pour finalement y revenir vers le premier tiers du livre.

 

 

En bref, une bonne lecture grâce à une idée originale et un style simple mais la superposition personnage/avatar et le passage vie réelle/jeu peuvent vite devenir incompréhensible si le lecteur ne reste pas concentré... L'intrigue est par contre un peu effacée par rapport à la mise en place du jeu et de ses régles.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer à la Masse Critique de Babelio 

http://img4.hostingpics.net/pics/499644massecritique.jpg

 

 

et au challenge des 170 idées d'Helran, n°79 : une place ou un endroit.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

 

Du même auteur, sur le blog :

L'île des chasseurs d'oiseaux    

 

 

 

Pour aller plus loin : Bibliographie de l'auteur 

 

 

 

Site de l'auteur Site des éditions - Second Life 

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785118402952369640.jpg

 

 

Repost 0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 11:57

L'assassin royal, tome 2.

 

Fantasy.

Version publiée en 2002,

aux éditions France Loisirs (Piment).

437 pages.

 

Fitz, le bâtard royal, a survécu à sa première mission meurtrière qui a failli lui coûter la vie. Revenu à la cour, il retrouve celle qu'il a aimée mais ne peut lui déclarer sa flamme sous peine de la condamner. Autour du trône s'élaborent de complexes intrigues dont il pourrait être la victime. Fin stratège, il parvient à contrer certains desseins malveillants alors les Pirates Rouges menacent le royaume...

 

l-assassin-royal-tome-2--emprunt--copie-1.jpg

 

http://img11.hostingpics.net/pics/216821lapprentiassassin.png

 

J'ai replongé immédiatement dans l'écriture fluide et agréable de R. Hobb. J'aime la simplicité de ses phrases malgré la complexité de l'histoire avec ses nombreux lieux, ses nombreux personnages et ses nombreuses associations et désunions.

C'est facile à lire, mais c'est surtout prenant ! Comme c'est un deuxième tome, l'auteur choisit ne nous mettre directement dans l'ambiance en découvrant Fitz quelques semaines après les évènements finaux du premier tome (vous avez vu, je ne spoile pas!).

 

Comme dans le premier tome, mes personnages chouchous restent les mêmes. Cependant, j'ai beaucoup aimé découvrir la nouvelle reine-servante ainsi que Molly, que l'on croise rapidement dans le tome 1.

Je trouve que ce tome est plus centré sur Fitz, ses pensées et son cheminement dans la Cour et j'ai apprécié apprendre à le connaître. On le suivait déjà dans le premier tome mais l'auteure avait tout de même privilégié la mise en place de l'univers.

Ici, on voit Fitz grandir, découvrir de nouveaux horizons et apprendre la vie !

 

L'intrigue s'affine un peu car on voit désormais que les pas-très-gentils du premier tome sont des vrais-méchants et sont prêts à tout pour arriver à leurs fins.

De plus, une touche féminine est apportée à la vision assez guerrière de Fitz, élevé par Burrich dans une écurie... Il s'adoucit et devient trop mignon !! J'ai même failli pleurer à un certain passage trooooop romantique...

 

 

En bref, un deuxième tome très prometteur mettant en avant un héros qui porte l'avenir du Royaume sur ses frêles épaules... Les personnages s'affinent et montrent leurs vrais visages... Vivement la suite !

 

 

Livr0ns-n0us, Bykiss et Mina l'ont également lu.

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge des 170 idées d'Helran, n°146 : un arbre mort.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

Du même auteur, sur le blog : 

 -Tome 1 : L'apprenti assassin

 

 

Pour aller plus loin : Les autres romans de Robin Hobb – La saga de L'assassin royal 


 

Site de l'auteur

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

 

Repost 0

  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook