Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 13:39

En-passant

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...


 

La maison de la sorcière de H. P. Lovecraft 

 

Walter Gilman est étudiant en mathématique et en folklore à l'université Miskatonic de la petite ville d'Arkham. Exceptionnellement doué dans des matières relevant de la physique quantique et des lois dimensionnelles, il est également fiévreux et souffrant depuis plusieurs semaines. Il vit en effet dans une vieille maison du quartier http://img4.hostingpics.net/pics/903992LaMaisondelasorciere.jpgpauvre de la ville, aux côtés de colocataires divers. La chambre qu'il occupe est particulièrement réputée pour avoir servi de foyer à Keziah Mason, une vieille sorcière s'étant échappé in extremis et par des moyens inconnus de la prison de Salem en 1692.

 

Je n'avais jamais lu d’œuvres de Lovecraft mais j'en avais entendu parler, en tant qu'auteur classique.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire... notamment à cause du style je pense : assez complexe et alambiqué. D'habitude, j'aime assez le style classique mais là, il y a un truc en plus qui me fait me tenir à l'écart de l'intrigue et des personnages.

L'histoire en elle-même, fantastique et mystérieuse, m'a intéressée.

 

 

____

 

 

La boîte en carton de A. C. Doyle

 

Nouvelle tirée de Les aventures de Sherlock Holmes, tome 3.

C'est l'histoire d'une boite en carton que reçoit Mlle S.. On retrouve au fond de cette boite deux oreilles coupées. http://img4.hostingpics.net/pics/903992LaMaisondelasorciere.jpgPremier constat pour Sherlock les deux oreilles n'appartiennent pas à la même personne, en plus une appartient à un homme et l'autre à une femme...A qui appartiennent donc ces deux oreilles?

 

Idem, je n'avais jamais lu d'enquêtes de Sherlock Holmes... (Ne me frappez pas!)

Et j'ai beaucoup aimé ! Cette intrigue est simple, courte et efficace : on peut facilement suivre le raisonnement du détective et ainsi essayer de trouver plus vite que lui.

Il y a également une touche de cynisme anglais dans le style que j'apprécie particulièrement, cela amène une ambiance très sympa.

Je retenterais l’expérience !

 

 

____

 

 

Le crime parfait de P. James

 

Vingt ans de mariage, ça se fête.
Chacun de leur côté, Victor et Joan se préparent une petite surprise. Dans leur minable pavillon de Brighton, ou 
http://img4.hostingpics.net/pics/995303lecrimeparfaitjames.jpgs'amoncellent désillusions et rancunes, le couple s'affaire. Cyanure pour l'un, hyperglycémie fatale pour l'autre. 

Deux crimes parfaits. Le tout étant de garder son sang-froid. Une gageure pour ceux qui s'aiment, comme eux, d'un aussi grand amour...

Encore un nouvel auteur (décidément!).

Certains titres de P. James me tentent mais le nombre de pages me fait un peu peur sans connaître le style de l'auteur, son écriture et ses idées.

J'ai donc commencé par une petite nouvelle qui m'a beaucoup plu !

C'est drôle et tragique à la fois, et le ton ironique est parfaitement bien employé. J'ai vraiment aimé ce petit aperçu de l'univers de l'auteur et j'ai désormais hâte de me lancer dans des intrigues plus volumineuses.

 

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? 

 


Repost 0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 13:34

En-passant

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

 

 

La fille de joie de G. des Cars


Céline naît en 1918 dans un petit village du Pas-de-Calais, au bord de la mer. Son père et son oncle sont pêcheurs. L'école est pour elle une révélation : plus tard, elle veut être institutrice. Son désir est mal accueilli par ses parents. C'est grâce à sa tante qu'elle pourra suivre des études et réaliser son rêve : " faire l'école ". Mais elle devra faire un choix difficile entre un amour très fort et sa carrière, source de difficultés mais aussi de vraies joies. Après la guerre, Céline donne le jour à une petite fille, Irène, à qui elle transmet sa vocation. Irène, elle, sera professeur de lycée. Les temps ont changé ; et si l'amour d'enseigner reste le même, Irène connaîtra une expérience différente de celle de sa mère. Mai 68 est là.

http://img11.hostingpics.net/pics/150622lesfillesdejoie.jpg

Le style de Guy des Cars est parfois pompeux et alambiqué mais le roman datant de 1959, je pense que ce détail est plus lié à l'époque qu'à l'auteur lui-même. De même pour certaines idées reçues telles que la place de la femme dans la société ou l'adulation des Américains... Le côté trop égocentrique que l'auteur donne à son personnage principal est le défaut qui m'avait gêné lors de la lecture de mon premier roman : ici, cette manie reste présente mais la personnalité d'Agnès, l'héroïne, est moins mauvaise que celle de La tueuse. Résultat : ses questions existentielles sur sa pauvre petite vie passent un peu mieux et semblent un peu moins superficielles (mais n'en restent pas moins agaçantes à la longue !)...

Au niveau de l'intrigue, je trouve que le résumé de l'éditeur en dit un peu trop au lecteur. Du coup, ce qu'Agnès met une bonne moitié du roman a découvrir et à comprendre, le lecteur le sait déjà avant d'ouvrir le livre... Cependant, les évènements s'enchaînent assez facilement et cette romance se lit finalement assez vite.

 

 

 

____

 

 

Portrait d'un Starter de L. Price

 

Starters, tome 0.1

 

http://img11.hostingpics.net/pics/449206Starters01LPrice.jpgDans un futur proche : après les ravages d'un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps...

J'ai encore craqué sur un préquelle car cette saga est très connue mais finalement, elle ne m'a jamais attirée... Finalement, ce n'est pas cette nouvelle qui me donnera plus envie : je me suis ennuyée dans cette lecture.

Je pense que les personnes qui ont lu la saga pourrait trouver un intérêt à ces pages mais pour moi, c'est trop vite expédié. Les notions nouvelles qu'apportent l'auteur ainsi que le contexte ne sont pas clairement décrits.

Pour finir, aucun suspense pour moi...

 

 

____

 

 

Miss Fairchild de N. Eawy

 

http://img11.hostingpics.net/pics/441555MissFairchildneawy.pngLes parents d'Emma ayant disparu dans de tragiques événements, la jeune fille est recueillie par sa tante qui s'empresse de s'en débarrasser en la confiant à un orphelinat perdu au milieu de nulle part et dirigé par l'étrange Miss Fairchild. Miss Fairchild est tiré du recueil Les enfants de l'ombre à paraître prochainement en numérique chez L'ivre-Book.

 

Je suis très déçue de cette lecture car c'était vraiment trop court !!

L'intrigue est très intéressante et, quant à elle, pleine de mystères et de non-dits... Malheureusement, le dénouement et la fin arrivent trop vite.

Depuis toujours, j'ai ce même problème avec les nouvelles : je reste sur ma fin et je trouve extrêmement dommage de ne pas développer plus de telles bonnes idées !

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 

Repost 0
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 11:02

En-passant

 

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

 

 

Tambours dans la nuit de V. Dixen 

 

Animale, tome 0.

 

Toutes les histoires ont un côté obscur… Toutes les légendes renferment une vérité cachée… Découvrez le récit passionnant de Tambours dans la nuit, prélude au roman de Victor Dixen : ANIMALE - La malédiction de Boucle d’or. Et si le conte le plus innocent dissimulait l’histoire d’amour la plus terrifiante ?

 

http://img15.hostingpics.net/pics/236910DIXENVICTORAnimaleprlude.jpg

 

Animale me tente depuis sa sortie, c'est le côté ré-écriture de conte qui m'intéresse. Cependant, j'avais peur de tomber dans un roman un peu trop fantastique et pas assez fidèle au conte ou, en tout cas, pas assez crédible.

J'ai donc commencer par le prélude, grâce aux conseils de Caprices, et j'ai été agréablement surprise par le style de l'auteur.

Pas jeunesse du tout à mon avis, travaillé, précis mais tout en restant fluide.

Ce prélude nous laisse entrevoir une intrigue passionnante et très prenante grâce à un mystère dangereux et redoutable...

Le premier chapitre du roman principal est également dévoilé etj'adhère complètement ! Ne me reste plus qu'à acheter le livre...

 

 

____

 

 

Quelque part dans le monde de C. Michelet

 

Tout semblait préparer Sylvestre Neyrat à reprendre l'entreprise familiale Neyrat et fils, bottiers prospères à Tulle. Mais le jeune homme, rebelle, décide le jour de ses dix-sept ans de donner une autre dimension à son destin. Après avoir fait ses première armes sur les chemins du Limousin et du Cantal en pratiquant le métier de colporteur, il part à l'assaut de la capitale...

 

http://img15.hostingpics.net/pics/912442claudemicheletquelquepartdanslemondeemprunt.jpg

Mes premières lectures furent de cet auteur, il s'agissait de la saga Des grives aux loups, saga familiale qui se passait près de chez moi, à la campagne.

J'aime beaucoup lire des romans où l'on suit toute une famille, du grand-père au petit-fils, on les voit grandir, évoluer, mourir, et j'aime encore plus lorsque les lieux cités me parlent.

Ici, c'était plutôt bien parti et même si j'avais un peur des passages se passant à l'étranger, j'ai passé un très bon moment !

Malheureusement, j'ai trouvé que le héros ainsi que son amie étaient un peu trop héroïques à mon goût... C'est bien beau de vouloir découvrir le cinéma, les avions, etc... mais tout ça dans un si petit laps de temps et pour une seule personne... : les opportunités des héros étaient un peu trop faciles pour être crédibles, c'est dommage !

En tout cas, la première partie sur la vie d'un colporteur reste ma partie préférée de ce roman.

 

 

_______

 

 

Il était une fois... Cinder de M. Meyer


Les chroniques lunaires, tome 0.

 

À tout juste 11 ans, Cinder découvre New Bejing et sa nouvelle famille. De l'Europe et de ses vrais parents, elle n'a aucun souvenir. Elle ne sait d'eux que ce que son beau-père lui a appris : ils sont morts dans un accident qui a aussi failli lui coûter la vie. Pour la sauver, les médecins ont dû lui greffer une main et une jambe de robot. Cinder a des difficultés à s'habituer à son nouveau corps de cyborg. Sans parler des informations encyclopédiques qui sont projetées dans son champ de vision sitôt qu'elle est confrontée à une situation inconnue. Si elle se lie facilement d'amitié avec ses nouvelles sœurs, Pearl et Peony, Cinder comprend très vite que sa belle-mère ne l'accueille pas de gaieté de cœur. Et le drame qui menace sa famille d'accueil ne va rien arranger...

 

http://img15.hostingpics.net/pics/879613ChroniquesLunairesTome05IltaitunefoisCinder.jpg

Tout comme Animale, Cinder est un roman qui me tente (pour les mêmes raisons d'ailleurs!) mais me rend perplexe par rapport au contenu...

Cette idée de tome 0 est vraiment une très bonne initiative de la part des auteurs et des éditions pour promouvoir de nouvelles séries.

J'ai beaucoup aimé cette introduction même si normalement le côté cyborg ne m'attire pas spécialement. L'idée est exploitée dès le début et bien expliquée au lecteur.

Les personnages sont touchants, notamment Peony et Cinder, les plus jeunes protagonistes, grâce à leur naïveté et leur innocence.

L'intrigue pose les bases de la nouvelle vie de Cinder et m'aurait presque suffi en tant que nouvelle unique. Cependant, le dénouement amène un nouveau détail qui permet de lier ce prélude au premier tome principal.

Je pense que je découvrirai le tome 1 à l'occasion.

 

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 


Repost 0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 17:40

En-passant

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

 

Les sœurs Lacroix de G. Simenon 

 

Les soeurs lacroix - simenonLes haines familiales s'exacerbent dans la maison des soeurs Lacroix où vivent Poldine et Mathilde avec leurs enfants : Sophie, la fille adultérine de Poldine et du mari de Mathilde, Geneviève et Jacques, les enfants de Mathilde... L'atmosphère est lourde, malsaine, et le drame couve.

 

Un très court récit à l'ambiance malsaine et au suspense présent jusqu'au bout.

Ce roman à huit-clos enferme le lecteur dans la maison des Lacroix, où les deux sœurs sont en querelle permanente à cause d'un lourd secret dont tout le monde est victime. Ce secret, on ne le comprendra qu'à la fin du récit, lorsque la famille éclatera en morceaux, lorsque les personnages montreront leurs vrais visages...

J'ai passé un très bon moment, trop court à mon goût : je serais bien restée un peu plus dans cette ambiance oppressante !

 

 

____

 

 

Juste avant le crépuscule de S. King

 

Se trouver au mauvais endroit au mauvais moment n’est jamais enviable. Mais se trouver au mauvais endroit au mauvais moment dans une histoire de Stephen King est bien pire encore !
Le premier recueil de nouvelles de King depuis Tout est fatal (2004) : 13 histoires dans la lignée des meilleurs épisodes de Twilight Zone, 13 histoires bien méchantes qui « ouvrent une trappe entre la réalité et cette période crépusculaire où tout, absolument tout, est possible. »
juste-avant-le-crepusculeUn recueil qui mêle brillamment suspense, humour noir et rebondissements.

 

 

Encore un livre de King dont je ne fais pas une chronique entière... Mais les nouvelles c'est pas mon fort, que ce soit pour les lire ou pour les chroniquer : dans les deux cas c'est trop court pour que j'arrive à en faire quelque chose !

Cependant, dans ce recueil on retrouve parfaitement la plume de l'auteur avec des personnages travaillés et encrés dans la réalité ainsi qu'une petite touche d'horreur qui va bien. Sur les 13 nouvelles de ce livre, je n'en retiens que 5, les meilleures à mon goût, c'est à dire une bonne histoire mais surtout une bonne chute ! Il s'agit de :

  • La fille pain d'épice : une couse-poursuite sur la plage.

  • Le rêve d'Harvey : rêve prémonitoire ?

  • Un chat d'enfer : moi qui n'aime déjà pas les chats, cette nouvelle vous reliera à ma cause !

  • Muet : un dénouement parfait, j'ai adoré.

  • Un très petit coin : une histoire dégueulasse mais pleine de suspense dont seul King a le secret.

 

 

 

____

 

 

La reine des neiges de H. Andersen

 

Un sorcier a fabriqué un miroir magique, dont les reflets sont déformés. Le miroir se casse et deux des morceaux ensorcelés se coincent dans l'œil et le cœur d'un garçon innocent qui s'appelle Kay. Kay devient espiègle et un jour il disparaît. Sa copine Gerda commence à le chercher. Kay a été kidnappé par la Reine des neiges et il reste dans son château au nord, et Gerda doit braver le temps froid de l'Arctique et en outre nombreux personnages incroyables y compris la petite fille têtue des brigands, quelques animaux qui parlent et une magicienne avec un la reine des neiges - andersenjardin fantastique. Gerda atteindra-t-elle Kay à temps pour rompre le charme ?

 

 

J'avais hâte de me plonger dans un conte et retomber en enfance !

Malheureusement, j'ai trouvé que ce conte était très compliqué à comprendre : les phrases sont longues, un peu brouillonnes, … J'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans l'histoire et à comprendre où l'auteur voulait nous emmener.

Ensuite, je trouve qu'on se perd dans des détails de la quête de Gerda pour finalement expédier les retrouvailles et le sauvetage de Kay en deux ou trois pages.

Je m'attendais à un conte beaucoup plus féerique dans l'écriture comme dans l'action même si l'idée est originale et sympathique.

 

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

Repost 0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 20:23

En-passant

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

 

 

La maîtresse d'école de M. P. Armand 

 

Céline naît en 1918 dans un petit village du Pas-de-Calais, au bord de la mer. Son père et son oncle sont pêcheurs. L'école est pour elle une révélation : plus tard, elle veut être institutrice. Son désir est mal accueilli par ses parents. C'est grâce à sa tante qu'elle pourra suivre des études et réaliser son rêve : " faire l'école ". Mais elle devra faire un choix difficile entre un amour très fort et sa carrière, source de difficultés mais aussi de vraies joies. Après la guerre, Céline donne le jour à une petite fille, Irène, à qui elle transmet sa vocation. Irène, elle, sera professeur de lycée. Les temps ont changé ; et si l'amour d'enseigner reste le même, Irène connaîtra une expérience différente de celle de sa mère. Mai 68 est là.

 

la-maitresse-d-ecole--emprunt-.jpg

 

J'aime beaucoup les histoires de famille, surtout quand elles font partie des « romans de terroirs ». Certes, l'auteure n'est pas de ma région mais on sent qu'elle aime sa région et sait très bien s'en servir pour faire vivre ses personnages.

Les histoires de la mère et de la fille sont un peu similaires mais 20 ans de différence au début du Xxème siècle peuvent changer beaucoup de choses... Le roman est très bien écrit, malheureusement j'ai été un peu ennuyé par le manque de courage des 2 personnages Céline et Irène : malgré l'époque un peu machiste où le roman se déroule, plus de révolte contre ces hommes qui veulent décider de leurs vies n'aurait pas fait de mal.

En tout cas, c'était une très bonne lecture !

 

 

____

 

 

Incarnations de X. Bruce

 

Incarnations ?

Une ancienne charcuterie industrielle. Un lieu clos, labyrinthique et interactif. Un vieil artiste : Antonin Fabrio, cinéaste et sculpteur sulfureux. Cinq personnes – trois hommes, deux femmes – recrutées pour participer à une expérience extrême. Moyenne d'age : entre vingt et trente ans. Cinq prisonniers volontaires, enfermés dans ce batiment où ils deviennent une matiere brute entre les mains du vieil homme. Et très vite, les motivations réelles d'Antonin Fabrio apparaissent : réaliser une œuvre totale et définitive, faire de l'art avec du vivant – transformer ces cinq individus en « biacteurs » pour les amener à incarner des personnes disparues. La métamorphose commence. Dans la douleur. Car Fabrio est prêt à tout pour parvenir à son but : torture mentale, manipulations, violences physoques... Dans ce lieu fermé, la terreur s'installe. Et pourtant les cinq « biacteurs » investissent le jeu, apprennent à survivre, à se gérer individuellement et collectivement. À l'intéreiur de ce chaos permanent mais orchestré, chacun ira au bout de lui-même, au bout de l'expérience...

Incarnations ?

 

incarnations

 

Je ressors de cette lecture assez mitigée... Je pense que l'auteur a voulu faire un roman choc, malheureusement, pour moi il en a fait trop.

L'idée de départ est très originale et aurait pu faire un roman génial, je m'attendais d'ailleurs à un coup de cœur... Mais c'était sans compter sur les scènes inutiles à l'histoire et à l'action, telles que des scènes de sexe qui n'ont aucune portée pour le récit ainsi que des personnages trop caricaturés dans l'excés : pourquoi Tristan se ballade à poil tout le long du roman, à quoi ça sert ?!

La fin m'a aussi légèrement déçue puisque les motivations que l'on décrit dans le résumé ne sont finalement pas expliquées et donc, pour moi, il n'y a aucun but à toute cette machination... C'est en fait un remake de Saw mais sans réelles motivations : c'est dommage !

 

 

____

 

 

Mangez-le si vous voulez de J. Teulé

 

Le mardi 16 août 1870, Alain de Monéys, jeune Périgourdin intelligent et aimable, sort du domicile de ses parents pour se rendre à la foire de Hautefaye, le village voisin.

Il arrive à destination à quatorze heures.

Deux heures plus tard, la foule devenue folle l'aura lynché, torturé, brûlé vif et même mangé.

Pourquoi une telle horreur est-elle possible ?

Comment une foule paisible peut-elle être saisie en quelques minutes par une frénésie aussi barbare ?

Ce calvaire raconté étape par étape constitue l'une des anecdotes les plus honteuses de l'histoire du XIXème siècle en France.

 

mangez-le-si-vous-voulez---J.-Teule.jpg

 

Et dire que ma première expérience avec cet auteur avait été une catastrophe... Maintenant, j'ai envie de découvrir tous ses romans !

Ici, on retrouve sa plume cynique, crue et parfois choquante qui peut faire fuir le lecteur mais aussi lui faire ouvrir les yeux sur le monde et sur la période historique que Jean Teulé a voulu nous faire découvrir.

Ce roman est, pour l'instant, le plus court mais aussi le plus percutant que j'ai pu lire de l'auteur mais j'en ressors encore une fois contente de ma lecture malgré le thème quelque peu dégoûtant !

Il met à jour la nature humaine telle que l'on essaie de cacher : violence, cruauté, ignorance et bêtise. Il nous montre ce que l'effet de masse peut engendrer et malgré l'époque lointaine où Teulé situe son fait historique, notre époque actuelle n'en est pas vraiment loin...

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 


Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 09:12

 

En-passant

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

Dans le terrier du lapin blanc de J. P. Villalobos

 

Le-terrier-du-lapin-blanc.jpgIl était une fois un petit garçon très intelligent passionné par les chapeaux, les dictionnaires, les samouraïs et la délicatesse infine des sans-culottes. Un jour, il se pique de doter son zoo privé d'hippopotames nains du Liberia, et qu'importe que l'espèce soit en voie d'extincition ! Il les aura car papa peut tout. Papa est riche et puissant : il travaille dans la cocaïne. Depuis la forteresse où il vit reclus avec son narcotrafiquant de père et sa cour, le « Candide » observe un monde fantasmagorique et pourtant réel qui répond au moindre de ses désirs.


Surprise par le ton très enfantin du récit et par les noms mexicains super compliqués, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre ce court roman d'une centaine de pages, où le narrateur n'est autre qu'un enfant de neuf ans...

Le style est répétitif et l'histoire n'a pas réellement de but, à part peut-être dire que même si son père est le plus puissant des dealers du pays, on a pas forcément tout ce qu'on veut... Soit !

 

 

____

 

 

Tout être est mystère de Kallisto

E-book offert par La Planète des Couleurs. (plus en vente sur le site)

 

Tout-etre-est-mystere.jpg

 

C'est une très courte nouvelle (même pas 20 pages) que j'ai beaucoup aimé !

J'ai eu un peu peur au début car l'intrigue ressemblait à des tas d'autres vues et revues : un homme se précipite à l'hôpital pour retrouver sa femme qui vient d'accoucher... Une fois dans la chambre, il ne trouve pas sa femme et son enfant, mais une équipe de docteurs...

Et finalement, j'ai été surprise par le tournant que prend l'histoire, plutôt original. Je n'aurais pas boudé quelques pages de plus, peut-être avec le point de vue de la femme pour en apprendre un peu plus sur elle.

 

 

____

 

 

La pilule de Tchoucky

E-book offert par La Planète des Couleurs. (offert pendant tout l'hiver)

 

la-pilule.jpgC’est la crise. Et si être chômeur devenait mortel ?
Ne comptez pas sur la société pour vous sauver. Car il n’y a pas d’issue.

 

Encore une bonne surprise pour cette nouvelle, un peu plus longue cette fois (50 pages).

L'idée de départ est originale et n'est pas si éloignée de notre réalité.

Les personnages sont sympathiques même si le narrateur s’apitoie peut-être un peu trop sur son sort...

La fin m'a par contre laissée sur ma faim : je l'ai trouvée un peu trop rapide, comment se décide-t-il à passer à l'acte ? Et surtout, que se passe-t-il après pour Laure ?

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 

Repost 0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 18:31

 

En-passant

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

 

Expiation de P. MacDonald

expiatonInjustement accusée du meurtre de son amant, Maggie sort de prison après douze années de souffrances, bien décidée à refaire sa vie, dans la petite ville de Nouvelle-Angleterre où elle a trouvé un emploi de journaliste. Mais si un amour naissant lui rend l'espoir, elle doit bientôt affronter l'hostilité des habitants, la suspicion de ses collègues et, surtout, les agissements d'un ennemi secret, qui semble tout connaître de son passé et la poursuivre d'une haine inexpiable...


Une belle découverte de l'auteur par ce roman : ce n'est malheureusement pas un coup de coeur pour l'histoire mais le style de P. MacDonald est très fluide et agréable. L'intrigue est intéressante mais pour moi, les actions se déroulent trop vite : histoire d'amour dès le 2ème jour, le roman se déroule sur une petite quinzaine de jours... c'est très rapide ! De plus, l'identité de cet ennemi nous est révélée très tôt dans le roman, et même si ses raisons restent floues jusqu'au dénouement, le suspense n'est pas vraiment haletant.

 

____

 

 

Le magasin des suicides de J. Teulé

 

JEAN-TEULE---LE-MAGASIN-DES-SUICIDES.jpgVous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort !!!

Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre, en la personne du petit dernier, Alan...

 

Ce roman d'humour noir, rapide et efficace, m'a réconcilié avec l'auteur ! Les dialogues et péripéties de la famille Tuvache font sourire et dédramatise le sujet du suicide. Malheureusement, la fin est très prévisible et cliché à souhait... cette histoire aurait mérité une fin à la hauteur du reste : humoristique et un peu moins joyeuse.

 

___

 

 

Dreamcatcher de S. King

 

DreamcatcherAu coeur de la forêt de Derry, quatre amis d'enfance, unis pour le meilleur et pour le pire, confrontés à un phénomène terrifiant qu'ils ne risquent pas d'oublier...

 

Je suis très déçue de ne pas pouvoir vous faire une trèèès grande chronique sur ce livre mais j'ai pris tellement de retard sur mes avis que ce livre a déjà été lu depuis maintenant 3 mois et que je ne pense pas être capable de vous retranscrire toutes mes impressions aussi fidèlement que si je l'avais écrite dans la foulée...

Bref, je pense que mon amour pour S. King n'est plus une surprise et cette fois-ci encore, il m'a surpris !

Le thème des extraterrestres abordé dans ce roman n'est pas vraiment ma tasse de thé, je préfère largement les titres de S. King un peu moins fantastiques et plus psychologiques... Cependant les personnages sont extrêmement attachants et l'idée de télépathie très intéressante et travaillée.

Le début est par contre un peu long à s'installer mais l'histoire devient très vite palpitante grâce notamment au mélange de trois points de vue différents qui s'enchaînent.

Malgré tout, quelques mystères restent irrésolus, et moi les mystères irrésolus j'aime pas du tout !! =)

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 

Repost 0
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 20:41

En-passant

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

Cette fois-ci, ce n'est pas le temps qui me manque mais plutôt les arguments à écrire : les recueils d'histoires ainsi que les courts romans ne suffisent pas à ma faible imagination pour écrire un article entier.

 

 

Les dossiers d'Interpol, tome 1 de P. Bellemare et J. Antoine

Policier - Version publiée en 1990 aux Editions J'ai Lu - 311 pages


Une réplique des camps de la mort au fin fond du Mexique, une malle sanglante dans un canal d'Amsterdam, un meurtre à l'aiguille à tricoter dans un hôtel de Lima... Un peu partout sur la planète, l'horreur et la folie, tapies tout près, dans les recoins du quotidien.

Le crime ne connaît ni limites ni frontières, l'imagination macabre des assassins encore moins. Fatalité ? Pas tout à fait. Ensemble, toutes les polices du monde ont appris à répondre coup pour coup aux tueurs et psychopathes, à traquer sans relâche meurtriers et criminels. C'est la saga d'Interpol.


les dossiers d'interpol


Nous voici plongés dans un florilège des pires dossiers d'Interpol !

Ce premier volume a été publié en 1979 et ces histoires datent donc de la première moitié du Xxème siècle mais les affaires pourraient coller parfaitement à celles d'aujourd'hui. Même si Pierre Bellemare et son ami ont choisi de partager des dossiers de divers horizons (meurtres, vols, escroqueries) et que certaines histoires m'ont intéressées plus que d'autres, le style est agréable et ce recueil d'anecdotes internationales se lit assez vite et assez facilement. En effet, chaque dossier est traité en une dizaine de pages. Une narration claire, des faits concis mais complets : on entre vite dans l'affaire sans s'accrocher de trop et ensuite avoir du mal à passer aussi vite à autre chose.

 

 

 

La jeune fille et la neige de D. Meynard

Drame - Version publiée en 1997 aux Editions Julliard - 153 pages


Le fracas d'une vitre brisée. Des infirmières qui pourchassent un homme dans les couloirs d'une maternité. Le hurlement des sirènes de police. Un père vient d'enlever sa fille, Marguerite : un nouveau-né dont la vie n'a pas voulu. L'injustice est si grande qu'il veut la réparer, offrir à Marguerite une virée jusqu'aux neiges éternelles. Le voilà sur les routes.
En chemin, il ramasse Sabrina, une adolescente effrontée, fugueuse, enchantée par cette équipée folle au mépris des lois. De Paris à Queyras, deux jours d'une cavale par monts et merveilles, deux jours durant lesquels Antoine raconte à sa passagère la vie rêvée d'une fillette trop tôt disparue.


la jeune fille et la neige

 

Ce court roman évoque le deuil et ses différentes manifestations avec beaucoup d'élégance et de poésie. Même si le style est assez compliqué au premier abord, la douleur d'Antoine puis l'humour cynique de Sabrina nous plonge dans cette course contre la montre et contre le mal d'un père qui ne connaîtra jamais sa fille. De plus, l'auteur aborde très rapidement la question du handicap (la petite Marguerite était atteinte de gigantisme) et traite ce sujet toujours avec beauté et délicatesse.

Cependant, on peut facilement passer à côté du style un peu loufoque d’Antoine et le prendre pour un fou alors qu'il ne s'agit en fait que de sa douleur qu'il essaye d'exprimer tant bien que mal...

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 


Repost 0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 10:50

En-passant

 

Bon, on va dire que je copie sur Livr0ns-n0us mais j'ai vraiment des chroniques en retard et vraiment pas le temps de me pencher dessus...

Ce petit article sera donc un petit résumé de chacun pour quand même vous tenir au courant de mes lectures et de mes avis (pour ceux que ça intéressent)!

Loin de vous ce printemps de Agatha Christie :

Loin de vous ce printemps

Offert par Julien lors du swap Douceur de Printemps, Agatha Christie nous adresse un roman complétement différent de ses enquêtes. Nous voici dans une enquête intérieure, où une femme, coincée en plein désert, fait un point sur sa vie... Et où le lecteur découvre que cette femme au premier abord parfaite, n'est finalement qu'une femme égoïste et obsédée par le regard des autres... Une jolie découverte en somme, un côté d'Agatha Christie que je n'aurai pas soupçonnée.

 

L'homme aux cercles bleus de Fred Vargas :

L'homme aux cercles bleus

J'avais entendu beaucoup de bien sur cette auteure, et je ne suis pas déçue ! L'enquête est bien fouillée et le coupable n'est réellement dévoilée qu'à la fin. L'ajout de personnages totalement extérieure à l'enquête à-priori embrouille le lecteur et c'est parfait pour rester accroché à cette écriture poétique et fluide. Auteur à découvrir avec d'autres titres donc.

 

Ramsès au pays des points-virgules de Pierre Thiry :

Ramsés...

Reçu grâce à Melisende qui en a fait un livre voyageur, j'ai découvert un nouvel auteur qui écrit avec beaucoup de simplicité et de poésie... Entre conte pour enfants et essai philosophique, c'est une lecture très agréable et qui redonne le sourire par son côté rêveur et féerique.

 

 


Repost 0

  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook