Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 12:39

Policier.

Version publiée en 2010,

aux éditions Fleuve Noir.

451 pages.

 

Nichée au cœur de Copenhague se trouve une vieille librairie au nom italien: Libri di Luca. Son propriétaire, Luca Campelli, vient de mourir de manière très abrupte et pour le moins... étrange. C'est Jon, son fils, avec qui il a rompu tout contact depuis 20 ans, qui hérite du magasin. Entraîné malgré lui dans l'histoire familiale, Jon découvre bientôt que cette librairie renferme un secret fabuleux. Son père était en fait à la tête d'une société de "Lettore", des personnes dotées d'un pouvoir exceptionnel leur permettant d'influencer la lecture des autres, de créer des mondes merveilleux, de donner naissance à des histoires extraordinaires... mais aussi de manipuler jusqu'au meurtre. Plus Jon avance dans ses recherches, plus il se persuade que la mort de son père n'a rien de naturel. Dissimule-t-elle une lutte de pouvoirs au sein de cette société secrète? Y a-t-il un traître parmi ses membres? Quelqu'un cherche-t-il à s'emparer de leur don incroyable? Afin de rassembler les morceaux épars de son passé et retrouver les assassins de son père, Jon se lance dans une quête acharnée qui va se révéler risquée... Et si Luca l'avait volontairement écarté de cette société aussi mystérieuse qu'inquiétante, où les livres ont le pouvoir de changer le cours de la vie ?

 

http://img4.hostingpics.net/pics/987583Lalibrairiedesombres.jpg

 

J'aime beaucoup les livres qui parlent de livres... Chaque personne a une vision différente de la lecture et ça me plaît de connaître leur point de vue.

 

L'écriture de M. Birkegaard est agréable et simple, je pense qu'il est facilement abordable par les ados.

Néanmoins, j'ai eu l'impression de lire deux personnes différentes tout au long du roman : les passages sur les séances de lecture et les spécificités des Lettore sont très bien écrits, presque poétiques mais tout en restant imagés tandis que le reste m'a semblé beaucoup plus superficiel et parfois trop facile...

 

Les personnages sont touchants car très attachés à Luca et sa librairie, la lecture et le monde des livres sont vraiment le centre de leurs vies. J'ai beaucoup aimé Jon bien sûr mais aussi Muhammed, plus effacé mais très serviable alors qu'il ne sait pas du tout ce qui se passe. Paw est simplement insupportable, je n'ai pas réussi une seule fois à m'y attacher.

Cependant, l'auteur a créé ses personnages de façon très manichéenne : les gentils sont très gentils et les méchants très méchants... Du coup, le retournement de situation aux ¾ du livre est prévisible dès les premières pages.

Autre petite chose qui m'a gênée : le rapprochement très rapide entre Jon et Katherina : pour moi, c'est inapproprié et surtout pas crédible du tout vu la personnalité timide et effacé de Katherina... De plus, je ne trouve pas cette liaison utile à la suite.

 

L'idée est très originale et la dimension internationale que M. Birkegaard donne au roman est très intéressante : on pourrait presque croire que toutes les grands événements mondiaux sont planifiés par un petit comité très puissant, qui agissent seulement par la force de persuasion. Ce principe inédit donne une énorme importance à la lecture et aux livres, et prêche déjà des convertis, non ?

L'action est présente et le suspense plus ou moins fort selon les passages, l'intrigue est prenante.

 

 

En bref, c'est un premier roman prometteur mais il aurait pu être plus approfondi sur certains points. Les personnages sont très lisses et l'intrigue en devient moins surprenante que ce qu'elle promettait au départ... Le lecteur notera cependant les très beaux passages sur la lecture et les émotions qu'elle peut susciter, l'écriture y est poétique et juste.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge des 170 idées d'Helran, n°26 : quelque chose que vous aimez.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

au challenge Lire en thème : Pouvoirs magiques

http://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_813529lireentheme.jpg

 

et au challenge gourmand de Lecture-addict, le café : «Il mit la machine à café en route et entreprit son rituel matinal, douche, rasage, café, repassage de chemise, nœud de cravate et re-café.»

http://img15.hostingpics.net/pics/601573challengegourmand.png

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Fleuve noir

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook