Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 09:49

Classique Historique.

Version publiée en 2011,

aux éditions Pocket Classiques.

277 pages.

 

La figure de César Borgia, fils du pape Alexandre VI, cardinal à seize ans et condottiere absolu ensuite, domine cette famille illustre qui va se construire un royaume dans l'Italie naissante. César, qui connaît « le bon usage de la cruauté », élimine par le fer ou le poison ses principaux rivaux, et autant de petits despotes qui rançonnent et asservissent leurs sujets. À Rome, il entend redonner une influence, une armée, de l'argent. En homme d’État sans scrupule et habile, il soutient la bourgeoisie contre l'arbitraire d'une odieuse féodalité.

 

les borgia - A. Dumas

 

J'avais beaucoup aimé Le comte de Monte-Cristo au collège... Et l'histoire de la famille Borgia m'intriguait beaucoup par la luxure et les excès qu'on connaît tous : malheureusement, le combo des deux ne m'a pas convaincu.

 

Cette lecture a été compliquée, notamment à cause du style de l'auteur : beaucoup de descriptions bien sur, mais d'habitude ça ne me dérange pas. Le problème de ce roman est que c'est plus un documentaire qu'un roman, il n'y a pas ou peu de dialogues, mais beaucoup d'interactions entre de nombreux personnages ainsi que des détails géo-politiques qui ne m'ont pas intéressés.

 

Du côté des personnages, j'avais très envie de découvrir les Borgia. Malheureusement là aussi, on ne peut découvrir ni s'attacher à aucun personnage car ils sont peu décrits et tellement nombreux : l'auteur décrit les relations entre le Vatican et tous les pays de l'Europe... C'est beaucoup de personnages pour finalement peu d'actions, et quand action il y a, ce sont essentiellement des combats ou des arrangements qui sont décrits froidement et méthodiquement.

Parfois seulement, quelques bribes de la vie des Borgia sont décrites, avec le fameux poison familial. Mais ces moments sont trop peu exploités pour être appréciés.

 

L'histoire que j'attendais n'est donc pas au rendez-vous...

 

 

En bref, une déception car je m'attendais à une romance alors que l'on est en présence d'un documentaire. Du point de vue du documentaire, rien à redire : c'est très détaillé et très enrichissant pour celui que ça intéresse. Malheureusement, ce n'est pas ce que j'attendais, les longues descriptions géo-politiques sont venues à bout de mon intérêt...

 

 

Grignoteuse et Missmolko l'ont également lu.

 

Cette lecture me permet de participer au challenge Bookineurs en couleurs de Lyiah : PAL rouge,

Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs

 

ainsi qu'au challenge des 170 idées pour l'idée n°10 : une main.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

Pour aller plus loin : J'ai hâte de découvrir la série ainsi que l'histoire écrite par Juliette Benzoni ou la trilogie de Sarah Poole, qui ont l'air beaucoup plus romancées !

 

 

Fiche Babelio de l'auteurSite des éditionsTrailer de la série

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Déceptions
commenter cet article

commentaires

La Lecturienne 02/07/2013 12:37


Moi aussi j'ai été déçu par cet ouvrage. Je l'ai lu il y a pas si longtemps que ça, et j'étais vraiment restée sur ma faim. 


http://www.lecturienne.com/2013/05/les-borgia-alexandre-dumas.html

Riz-Deux-ZzZ 03/07/2013 13:23



Merci d'être passée !



  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook