Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 14:41

 

Intégrale.

Jeunesse.

Version publiée en 2010,

aux éditions L'école des Loisirs (Médium).

608 pages.

 

Coup-de-coeur

 

Comme Les Trois Mousquetaires étaient quatre, les Quatre Sœurs Verdelaine sont cinq.

Il y a les plus jeunes, celles qui, chacune, donnent son titre à une partie de ce livre : Enid, 9 ans, se dévoue à la protection des pensionnaires du grand sycomore du jardin, Blitz l'écureuil et Swift la chauve-souris, et dialogue à l'occasion avec son ami Gnome de la Chasse d'eau.

Hortense, 11 ans, passe le plus clair de son temps à lire, à tenir son journal et à se demander ce qu'elle va faire comme métier. Architecte ? Chirurgienne ?

Bettina, 14 ans, fait sa bêcheuse dans la salle de bains, se shoote aux 218 épisodes du feuilleton Cooper Lane, copine avec Denise et Béhotéguy, et enquiquine le reste du monde.

Geneviève, 16 ans, prend des cours de boxe thaïe essoufflants tandis que les autres la croient occupée à baby-sitter.

Mais il y a aussi Charlie, l'aînée, 23 ans, qui s'occupe de tout : bricoler, cuisiner ; travailler dans un labo, aimer Basile, tirer le diable par la queue et tenter d'élever ses cadettes depuis la mort des parents.

Tout ce petit monde habite la Vill'Hervé, une grande maison au bout du bout de la lande, au bord du bord de la falaise, pleine de recoins, de mystère, d'hôtes de passage et de pannes de Madame Chaudière. Il essaie de vivre (ça marche), il essaie d'aimer (bof, bof...), il essaie d'affronter les épreuves (tout est toujours à recommencer) et il essaie d'en rire (à tous les coups l'on gagne).

 

 

quatre soeurs - ferdjoukh

 

Je ne connaissais l'auteure que de nom et je la classait plutôt en auteure jeunesse, ce qui ne m'attirait pas plus que ça au départ... Finalement, le résumé de cette intégrale m'a beaucoup plu par son côté décalé, drôle mais aussi attendrissant.

 

Comme je m'y attendais, le style est axé jeunesse : c'est simple, drôle mais efficace et très agréable à lire.

Malika Ferdjoukh sait mettre une touche d'humour là où d'autres auteurs ne miseraient que sur le côté touchant et triste... Grâce à cela, elle peut se permettre d'aborder différents sujets assez durs (perte des parents, crise d'adolescence, maladie, …) tout en restant dans un récit optimiste.

 

Cette histoire touchante mais très fraîche est aussi due aux personnages tous très attachants.

Bien sûr, les quatre petites sœurs qui ont le droit à un tome chacune et que l'on apprend à connaître en détails : dans le premier tome, Bettina semble vraiment être l'adolescente hautaine qui se regarde dans le miroir et ne pense qu'à des choses futiles alors que dans son tome, elle nous apparaît beaucoup moins superficielles et son histoire d'amour est très touchante.

Au fil des tomes, on découvre aussi des personnages secondaires qui ne sont pas en reste : la grande sœur forcément, qui essaye d'assumer ses quatre sœurs du haut de ses 23 ans, mais aussi son petit ami qui a adopté et s'est fait adopté par la famille, la tante que tout le monde craint mais qui est la « mère nourricière » de la famille et puis tous les garçons qui vont se succéder en apportant chacun une petite touche en plus.

 

Malgré la légéreté du récit, l'histoire est vraiment touchante. Je pense qu'un adulte et un enfant peuvent trouver dans ce livre un bon moment de lecture, chacun pour des raisons différentes : l'adulte aimera être touché par cette petite famille si soudée tandis que l'enfant appréciera le côté loufoque de cette maison.

 

 

En bref, un gros coup de cœur pour cette bouffée de bonheur au cœur de la délirante famille Verdelaine ! A découvrir à tout âge, cette intégrale redonne le sourire à n'importe qui en aurait besoin !

 

 

Lyra et Bookwormette l'ont également lu.

 

 

Cette lecture me permet de participer :

 

- Au challenge Un mot, des titres de Calypso : « soeur»

Challenge Un mot, des titres

 

- et au challenge des 170 idées d'Helran, n°91 : quelque chose avec des ailes

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

Pour aller plus loin : Au départ découverte par le livre Chaque soir à 11 heures, je compte bien le lire !

 

 

Fiche Babelio de l'auteur – Site des éditions 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785118402952369640.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Coups de coeur
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 21:01

Saga de L'assassin royal : tome 1.

Fantasy.

Version publiée en 2000,

aux éditions France Loisirs (Piment).

566 pages.

 

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant - par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l'existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'égide du maître d'écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L' enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame...

 

assassin royal t.1 - R. Hobb

 

J'ai toujours un peu peur de me lancer dans de la fantasy ou même du fantastique : ce n'est pas vraiment mon genre de lecture habituel, et j'ai parfois un peu de mal à rentrer dans des histoires avec des créatures imaginaires, des pouvoirs, etc.

 

 

Néanmoins, Robin Hobb a su me séduire avec son style assez simple : le langage est soutenu et le récit dense mais les notions d'imaginaire sont amenées en douceur et bien mêlée à l'action.

De plus, on apprend à découvrir le monde des Six-Duchés en même temps que Fitz, le personnage principal, ce qui permet au lecteur d'atterrir en douceur et de se sentir moins seul.

 

L'histoire est centrée sur un nombre limité de personnages : malgré le fait que l'on entende parler de mal de monde au fil des pages, les personnages importants sont bien travaillés et présentés au lecteur comme il se doit pour lui permettre de se retrouver.

J'ai bien sûr adorer Fitz, au départ un peu perdu dans ce nouveau monde mais qui s'affirme petit à petit jusqu'à devenir un homme à la fin de ce premier tome. J'ai également été conquis par Burrich (étonnant, n'est-ce pas?), son caractère bourru mais attachant, dur mais tout de même humain.

 

Ce premier tome pose bien les bases du royaume des Six-Duchés : les personnages, les enjeux et les alliances sont expliqués assez tôt et il y a une réelle intrigue pour plonger le lecteur directement dans l'action.

La fin appelle le deuxième tome et laisse quelques questions en suspens mais du côté de la mise en place du monde, tout est clair.

 

 

En bref, une découverte fantasy agréable. Je pense que c'est une bonne saga pour débuter dans ce genre littéraire : le monde est bien expliqué, les personnages sont assez peu nombreux et bien distincts, les enjeux sont clairs.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge des 170 idées d'Helran, n°53 : un chien (Fouinot!!)

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

Pour aller plus loin : Je viens de me lancer dans une série de 13 tomes... Je ne risque pas de m'ennuyer !

 

 

Site VO de l'auteur – Site des éditions

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785118402952369640.jpg

 

Repost 0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 20:23

En-passant

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

 

 

La maîtresse d'école de M. P. Armand 

 

Céline naît en 1918 dans un petit village du Pas-de-Calais, au bord de la mer. Son père et son oncle sont pêcheurs. L'école est pour elle une révélation : plus tard, elle veut être institutrice. Son désir est mal accueilli par ses parents. C'est grâce à sa tante qu'elle pourra suivre des études et réaliser son rêve : " faire l'école ". Mais elle devra faire un choix difficile entre un amour très fort et sa carrière, source de difficultés mais aussi de vraies joies. Après la guerre, Céline donne le jour à une petite fille, Irène, à qui elle transmet sa vocation. Irène, elle, sera professeur de lycée. Les temps ont changé ; et si l'amour d'enseigner reste le même, Irène connaîtra une expérience différente de celle de sa mère. Mai 68 est là.

 

la-maitresse-d-ecole--emprunt-.jpg

 

J'aime beaucoup les histoires de famille, surtout quand elles font partie des « romans de terroirs ». Certes, l'auteure n'est pas de ma région mais on sent qu'elle aime sa région et sait très bien s'en servir pour faire vivre ses personnages.

Les histoires de la mère et de la fille sont un peu similaires mais 20 ans de différence au début du Xxème siècle peuvent changer beaucoup de choses... Le roman est très bien écrit, malheureusement j'ai été un peu ennuyé par le manque de courage des 2 personnages Céline et Irène : malgré l'époque un peu machiste où le roman se déroule, plus de révolte contre ces hommes qui veulent décider de leurs vies n'aurait pas fait de mal.

En tout cas, c'était une très bonne lecture !

 

 

____

 

 

Incarnations de X. Bruce

 

Incarnations ?

Une ancienne charcuterie industrielle. Un lieu clos, labyrinthique et interactif. Un vieil artiste : Antonin Fabrio, cinéaste et sculpteur sulfureux. Cinq personnes – trois hommes, deux femmes – recrutées pour participer à une expérience extrême. Moyenne d'age : entre vingt et trente ans. Cinq prisonniers volontaires, enfermés dans ce batiment où ils deviennent une matiere brute entre les mains du vieil homme. Et très vite, les motivations réelles d'Antonin Fabrio apparaissent : réaliser une œuvre totale et définitive, faire de l'art avec du vivant – transformer ces cinq individus en « biacteurs » pour les amener à incarner des personnes disparues. La métamorphose commence. Dans la douleur. Car Fabrio est prêt à tout pour parvenir à son but : torture mentale, manipulations, violences physoques... Dans ce lieu fermé, la terreur s'installe. Et pourtant les cinq « biacteurs » investissent le jeu, apprennent à survivre, à se gérer individuellement et collectivement. À l'intéreiur de ce chaos permanent mais orchestré, chacun ira au bout de lui-même, au bout de l'expérience...

Incarnations ?

 

incarnations

 

Je ressors de cette lecture assez mitigée... Je pense que l'auteur a voulu faire un roman choc, malheureusement, pour moi il en a fait trop.

L'idée de départ est très originale et aurait pu faire un roman génial, je m'attendais d'ailleurs à un coup de cœur... Mais c'était sans compter sur les scènes inutiles à l'histoire et à l'action, telles que des scènes de sexe qui n'ont aucune portée pour le récit ainsi que des personnages trop caricaturés dans l'excés : pourquoi Tristan se ballade à poil tout le long du roman, à quoi ça sert ?!

La fin m'a aussi légèrement déçue puisque les motivations que l'on décrit dans le résumé ne sont finalement pas expliquées et donc, pour moi, il n'y a aucun but à toute cette machination... C'est en fait un remake de Saw mais sans réelles motivations : c'est dommage !

 

 

____

 

 

Mangez-le si vous voulez de J. Teulé

 

Le mardi 16 août 1870, Alain de Monéys, jeune Périgourdin intelligent et aimable, sort du domicile de ses parents pour se rendre à la foire de Hautefaye, le village voisin.

Il arrive à destination à quatorze heures.

Deux heures plus tard, la foule devenue folle l'aura lynché, torturé, brûlé vif et même mangé.

Pourquoi une telle horreur est-elle possible ?

Comment une foule paisible peut-elle être saisie en quelques minutes par une frénésie aussi barbare ?

Ce calvaire raconté étape par étape constitue l'une des anecdotes les plus honteuses de l'histoire du XIXème siècle en France.

 

mangez-le-si-vous-voulez---J.-Teule.jpg

 

Et dire que ma première expérience avec cet auteur avait été une catastrophe... Maintenant, j'ai envie de découvrir tous ses romans !

Ici, on retrouve sa plume cynique, crue et parfois choquante qui peut faire fuir le lecteur mais aussi lui faire ouvrir les yeux sur le monde et sur la période historique que Jean Teulé a voulu nous faire découvrir.

Ce roman est, pour l'instant, le plus court mais aussi le plus percutant que j'ai pu lire de l'auteur mais j'en ressors encore une fois contente de ma lecture malgré le thème quelque peu dégoûtant !

Il met à jour la nature humaine telle que l'on essaie de cacher : violence, cruauté, ignorance et bêtise. Il nous montre ce que l'effet de masse peut engendrer et malgré l'époque lointaine où Teulé situe son fait historique, notre époque actuelle n'en est pas vraiment loin...

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 


Repost 0
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 20:18

IMM

 

Un mois calme par rapport au précédent... Seulement 4 petits nouveaux, dont 2 emprunts.

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai emprunté ? ~

 

J'étais partie dans l'idée d'emprunter un livre d'H. Coben pour une LC Livraddict mais bien sûr, pile quand je le veux, tout le monde l'emprunte !

Du coup, je suis repartie avec Quatre sœurs de M. Ferdjoukh que je découvre avec cette histoire et Les sœurs Lacroix de Simenon.

 

 

~ Et enfin, pour quoi j'ai craqué ? ~

 

Évidemment, je n'ai pas pu résisté à l'appel de L'encre et le sang de Thilliez et Scalese (mais vu le prix, je me suis auto-pardonnée).

Je me suis également achetée Le Horla et autres contes fantastiques de Maupassant.

 

 

 

 

 

 

______

 

 

Bilan

 

~ Qu'est-ce que j'ai lu ? ~

 

J'ai fini mon livre en cours lors de mon dernier bilan, et lu 4 autres livres depuis... Ce qui fait un total de 1795 pages, soit 53 pages de moins par rapport au mois de juin...

 

Ma lecture en cours : ?

 

~ Qu'est-ce que j'ai chroniqué ? ~

 

 

~ Où en est ma PAL ? ~

 

-4 + 4 → 74 livres.

 

~ Où en sont mes challenges et LC ? ~

 

Vous pouvez retrouver tous mes challenges dans la rubrique « Je challenges, tu challenges, ... »

  • Challenge Un mot, des titres : Je participe à la 17ème session qui se terminera le 1er septembre et qui est autour du mot « soeur ».

  • Challenge Lire en thème : Ce mois-ci est destiné à faire sortir des livres qui sont dans notre PAL depuis plus de 6 mois... Avec 2 emprunts, je suis une assez mauvaise élève !

  • Challenge Bookineurs en couleurs : en vacances pour l'été !

  • Babys Challenges Livraddict : 2 livres lus ce mois-ci, je progresse.

  • Combat d'auteurs d'Iluze commencera le 15 août, j'ai hâte de découvrir R. Hobb et G. R. R. Martin.

  • Challenge des 170 idées créé par Helran et que j'ai découvert grâce à Hylyirio : 5/170, j'ai encore du boulot !

  • Pas de LC pour le mois d'août.

 

 

N'hésitez pas à me raconter à votre tour ce que vous avez reçu et lu !

 


Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Bilan du mois
commenter cet article
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 14:46

Saga Charlotte et Thomas Pitt, tome 1.

Policier historique.

Version publiée en 2002,

aux éditions 10/18.

382 pages.

Coup-de-coeur

Suffragette avant l'heure, l'indomptable Charlotte Ellison contrarie les codes et manières victoriens et refuse de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille et au rituel du tea o'clock. Revendiquant son droit à la curiosité, elle parcourt avec intérêtles colonnes interdites des journaux dans lesquels s'étalent les faits divers les plus sordides. Aussi bien le Londres des années 1880 n'a-t-il rien à envier à notre fin de siècle : le danger est partout au coin de la rue et les femmes en sont souvent la proie. Dans cette nouvelle série « victorienne », la téméraire Charlotte n'hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard.

 

l'étrangleur de cater street-perry

 

Ce livre fait partie des livres à découvrir dans le Baby Challenge Livraddict Policier 2013 (auquel je me suis inscrite et dans lequel je n'avance décidément pas...). De plus, Anne Perry est une auteur assez réputée et j'avais envie de découvrir sa plume, car en plus, l'époque dans laquelle elle ancre ses histoires m'attire de plus en plus !

Bref, j'avais beaucoup d'attentes, et je n'ai pas été déçue !

 

J'ai retrouvé dans ce roman l'ambiance victorienne que j'apprécie beaucoup. Anne Perry décrit très bien ses personnages, ses décors et toutes les us et coutumes des bourgeois de cette époque : c'est très plaisant à lire.

Malgré tous ces détails, son écriture reste fluide et vraiment agréable.

 

Vous vous en douterez peut-être, j'ai adoré Charlotte : c'est exactement le genre de personnage désinvolte et naturel dans ce siècle de conventions et de règles strictes qui me fait rire et qui me plaît énormément ! (Elle me fait d'ailleurs penser à Diana dans Rebelles d'Anna Godbersen.)

Les autres personnages m'ont paru moins charismatiques même si le couple Prebble m'a semblé dès le début très bizarre !

 

L'histoire m'a également beaucoup plu : les bourgeois de Cater Street se rendent compte que peut-être l'un d'entre eux n'est pas si gentlemen que ça... Et les pauvres, ça les défrise complètement !

Le suspense est là du début à la fin puisque j'ai dû soupçonner à peu près tous les personnages masculins que l'on rencontre au fil des pages, jusqu'à finalement, découvrir le pot aux roses quelques pages avant le dénouement...

La mise en forme de l'intrigue est assez originale puisque Anne Perry prend le parti de nous présenter la famille Ellison, de nous insérer dans son quotidien alors que cette famille n'est pas réellement touché par le drame, néanmoins pas avant la dernière partie du roman... C'est très bien joué : cette idée permet d'accentuer le suspense en ancrant le lecteur dans un point de vue intérieur et non omniscient.

 

 

En bref, une très agréable lecture qui réunit pleins de bons points : l'époque victorienne, un personnage principal haut en couleurs, un suspense parfait et un point de vue original. Parfait policier historique, un coup de coeur !

 

 

Nane, Missbunny et Accrobiblio l'ont également lu.

 

 

Cette lecture me permet de participer :

 

- au Baby Challenge Livraddict Policier

http://img15.hostingpics.net/pics/456601ChallengeLA2013Policier.png

 

au challenge des 170 idées d'Helran, n°57 : une tête.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

Pour aller plus loin : J'ai découvert que l'auteur avait écrit d'autres romans mettant en scène Charlotte... J'ai hâte de la retrouver !

 

 

Site de l'auteur (V.O.) -  Site des éditions

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785118402952369640.jpg

 

 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Coups de coeur
commenter cet article
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 14:44

Tome 2 de la saga des Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet.

Policier Historique.

Version publiée en 2001,

aux éditions 10/18 (Grands Détectives).

312 pages.

 

Fin de l'année 1761 : la guerre de Sept Ans prend une tournure de plus en plus désastreuse, l'expulsion des Jésuites est en discussion et la Marquise de Pompadour vit ses derniers temps de faveur.
Nous retrouvons Nicolas Le Floch à la première des "Paladins" de Rameau à l'Opéra, à laquelle assiste Madame Adélaïde, une des filles de Louis XV.
Durant la représentation, le Comte et la Comtesse de Ruissec, qui accompagnaient la Princesse, sont informés du suicide de leur fils, et Nicolas suit son maître Sartine jusqu'à l'Hôtel des malheureux parents, où il va faire de bien curieuses constatations.
Nicolas découvre bientôt que ces meurtres paraissent liés à un complot jésuite. Mais ne s'agit-il pas de fausses apparences, d'une manipulation compliquée de divers partis qui s'affrontent secrètement à la Cour?

 

l'homme au ventre de plomb

 

http://img11.hostingpics.net/pics/896882lenigmedesblancsmanteaux.png

 

Lors de ma lecture du premier tome, l'écriture et le style de l'auteur avait compromis ma découverte de cette série... Malgré un long moment sans reprendre contact avec la plume de Parot, j'ai plongé avec plaisir dans le deuxième tome et cette fois-ci, j'ai accroché dès le début.

En effet, dans ce roman, on débute directement l'enquête avec la découverte d'un corps pendu.

Pas de présentations, ni de banalités, juste un léger récapitulatif en début de livre... Même pas un prologue.

 

J'ai retrouvé avec plaisir Nicholas, jeune enquêteur à Paris, qui s'est désormais bien habitué à sa nouvelle vie et maîtrise l'art de son métier à la perfection : les coups bas et autres manigances n'ont plus aucun secret pour lui même si parfois, son honnêteté et son éducation reviennent le hanter...

On découvre également pas mal de nouveaux personnages, et on côtoie toujours la Cour Royale notamment avec Madame de Pompadour.

 

L'enquête est encore une fois bien menée, avec beaucoup de retournements de situations et des trahisons à n'en plus finir !

Il faut suivre, c'est sûr, mais lorsqu'on est plongé dans ces romans, c'est vraiment très intéressant et entraînant.

Le dénouement est cohérent malgré une révélation que je n'ai pas trop compris... De nouveaux personnages arrivent en fin de roman, mais sans vraiment avoir été présentés au lecteur.

 

 

En bref, un deuxième tome meilleur à mon goût : le lecteur est directement plongé dans l'intrigue, entraîné par un enquêteur bien plus sûr de lui que dans le premier tome mais qui n'en reste pas moins humain !

 

 

 

Noémie l'a également lu.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer à la Lecture Commune Livraddict organisée par Coconut.

 

 

 

Du même auteur, sur le blog : 

 L'énigme des Blancs-Manteaux

 

 

Pour aller plus loin : La série n'est pas encore terminée, 9 tomes m'attendent encore !

 

 

Site de la sagaSite des éditions

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

Repost 0
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 11:02

 

Contemporaine.

Version publiée en 2013,

aux éditions J'ai Lu.

505 pages.

 

Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s'occuper de ses parents "pour une fois", son père ouvrier qui s'apprête à voter FN et le tsunami qui ravage un Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se confronter au monde qui l'a fondé et qu'il a fui.
En quelques semaines et autant de rencontres, c'est à un véritable état des lieux personnel, social et culturel qu'il se livre, porté par l'espoir de trouver, enfin, sa place.

 

Les lisières - O. Adam

 

"Je n'étais pas loin de souhaiter qu'il crève. Ca pouvait sembler cher payé pour avoir le droit de baiser ma femme, de s'installer chez moi, de s'occuper de mes enfants et de les maltraiter à l'occasion, mais à mes yeux c'était le minimum."

p.444

 

 

J'ai découvert Olivier Adam avec Je vais bien, ne t'en fais pas. J'avais vu l'adaptation ciné (avec Kad Merad et Mélanie Laurent) et une copine de la fac m'avait ensuite prêté le roman. J'avais été surprise par le style poétique de l'auteur, et j'aurais aimé pouvoir le lire sur plus de pages.

C'est chose faite grâce à ce roman de 500 pages offert par Babelio dans le cadre de la Masse Critique de mai 2013.

 

J'ai donc pu retrouver le style d'Olivier Adam que je trouve particulièrement beau, même dans les moments les plus tristes ou les plus horribles de son roman.

Peu de dialogues mais beaucoup de pensées personnelles accentuent encore cette poésie et la profondeur de son récit.

De plus, grâce à quelques petits détails, l'auteur nous laisse penser que l'on lit son autobiographie et que l'on plonge au cœur de sa famille plus ou moins détruite par les années d'éloignement et de rancune qu'il peut avoir envers ses années d'enfance.

 

Les personnages ne sont pas vraiment attachants mais plutôt touchants : leurs sentiments et cette tranche de vie que nous livre l'auteur sont tellement ancrés dans notre réalité (chômage, divorce, maison de retraite, début d’Alzheimer...) que l'on ne peut que se sentir proches et presque compatir avec eux...

 

L'histoire en elle-même reste banale dans le sens où l'on entre dans la vie des gens comme tout le monde : Paul est en proie à des doutes depuis que sa femme a décidé de rompre... Seul, et obligé de s'occuper de ses parents vieillissants et souffrants, il retrouve alors ses amis d'enfance et replonge dans ses souvenirs qu'il disait avoir oublié.

C'est beau et ça fait réfléchir, on se dit parfois que l'on aurait pas fait comme lui mais finalement, on n'en sait rien...

La fin, plutôt heureuse, permet de redonner le sourire après 450 pages de nostalgie et de regrets.

 

 

En bref, une lecture coup de poing grâce à l'écriture poétique et nostalgique d'Olivier Adam mais aussi à une tranche de vie choisie émouvante et si réelle que l'on ne peut que s’approprier les pensées, les regrets et les questions de Paul, le personnage principal.

 

 

 

Merci à Babelio pour la découverte et le moment de plaisir passé avec ce roman !

http://img4.hostingpics.net/pics/499644massecritique.jpg

 

 

Pour aller plus loin : J'aimerais découvrir un peu plus cet auteur.

 

 

Fiche Babelio de l'auteurSite des éditions – Interview de l'auteur sur le roman

 

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785118402952369640.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Coups de coeur
commenter cet article
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 15:06

 

Les voies de l'ombre, tome 1.

Thriller.

Version publiée en 2009,

aux éditions LGF.

562 pages.

 

Un cadavre dénudé est découvert dans une friche industrielle, la main droite déchiquetée.

Un homme se tire une balle en pleine tête, dans un centre commercial bondé.

Un jeune père, dressé comme un chien, est tourmenté sans relâche au fond d'un cachot sans porte ni fenêtre.

Aucune piste, aucun lien, aucun mobile... Qui sont ces hommes ? Pourquoi ont-ils été choisis ? Pour quelle mise à mort aberrante ?

 

Prédation (Med)

 

J'ai lu un roman du couple lorsque j'étais au lycée et je me rappelle avoir beaucoup aimé, malheureusement, il me reste assez peu de souvenirs de l'histoire...

 

L'écriture à quatre mains est très bien maîtrisée, tout comme le changement de point de vue tout au long du roman.

On navigue entre l'enquête, la vie personnelle de Rufus le personnage principal, l'enfance d'un certain Olivier, l'enfermement et les missions d'Andréas et enfin, les péripéties des enfants des victimes... ça en fait du monde mais les auteurs ont réussi à en faire un savant mélange pour que le lecteur ne s'y perde pas et surtout qu'il soit happé par tous ces points de vue sans s'ennuyer ou perdre patience.

 

Ce choix de narration entraîne forcément un nombre important de personnages... Et là encore Camut et Hug s'en sortent plutôt bien en développant chaque personnage assez finement pour que le lecteur arrive à s'y intéresser et à se prendre au jeu.

On retrouve des personnalités clichés comme l'inspecteur un peu bourru, le méchant bien dérangé, etc. mais ça marche bien et les 560 pages passent très vite !

 

C'est l'histoire qui fera que ce livre ne sera pas un coup de cœur... Des incohérences, ou du moins des points un peu obscures à mon sens m'ont gênés : l'action et l'enquête sont haletantes et le suspense est au rendez-vous, malheureusement, le but des « méchants » (pour ne pas tout dévoiler) m'a laissé perplexe... Je ne comprends pas l'intérêt de toutes ses mises en scène par rapport à son but principal, et surtout je ne comprends pas en quoi Rufus est impliqué dans son délire de vengeance...

Cependant, même si la réelle identité du tueur est facile à trouver grâce à quelques petits indices dans les derniers chapitres, la fin se laisse lire et appelle le deuxième tome.

 

 

En bref, une très bonne lecture qui frôle le coup de cœur... Quelques petits détails me laissent perplexe, j'ai l'impression que le but du tueur n'a pas été assez fouillé du côté des auteurs : j'en attendais plus, une réelle explication à cette machination qui malgré tout est très travaillée.

 

 

 

Nelfe, Neph et Accrobiblio l'ont également lu.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer :

- au Baby Challenge Livraddict Thriller

http://img15.hostingpics.net/pics/835810ChallengeLA2013Thriller.png

 

- au challenge des 170 idées d'Helran, n°33 (un oeil) :

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

- et à la Lecture Commune Livraddict organisée par Flo Tousleslivres.

 

 

 

 

Pour aller plus loin : Bien sûr, j'ai hâte de lire la suite ! Par contre, j'ai l'impression que la médiathèque ne possède pas les deux autres tomes...

 

 

Site des auteursSite des éditions

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785118402952369640.jpg

 

 

 

 

Repost 0
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 15:05

 

IMM

 

Ce mois-ci, j'ai craqué mon slip !! 16 livres en plus dans ma PAL... Et bien sur, pile le mois où je déménage !

 

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai reçu en troc ? ~

 

J'ai reçu Mangez-le si vous voulez de J. Teulé grâce à Trocmybook : un livre qui me tente écrit par un auteur qui me surprend à chaque fois, ainsi que Le secret de Crickley Hall de J. Herbert (mon premier Milady !!).

 

 

~ Qu'est-ce qu'on m'a offert ? ~

 

J'ai téléchargé 2 e-books grâce à mon partenariat avec les éditions La Planète des Couleurs. Il s'agit de :

  • Jack Bittersweet : Repose en paix de Marie Grousset. J'avais téléchargé et chroniqué la première version et là, apparemment c'est une ré-écriture plus adulte... Je ne suis pas sur d'avoir compris en fait, mais on verra !

  • La marcheuse des dunes de L. D. : la couverture me fait penser au renard du Petit Prince et apparemment, c'est un peu dans le même style, je peux passer un bon moment donc !

Je suis assez contente de ce partenariat : au départ, j'étais un peu sceptique par les titres disponibles mais surtout par le format et finalement, je passe de bons moments à chaque fois !

 

J'ai également reçu Les lisières de Olivier Adam dans le cadre de la Masse Critique de Babelio.

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai emprunté ? ~

 

Ca y est, j'ai remis les pieds à la médiathèque !

J'ai emprunté Prédation de J. Camut pour une LC Livraddict prévue le 7 juillet ainsi que le Baby Challenge Livraddict Thriller et le tome 2 de la saga de Nicholas Le Foch : L'homme au ventre de plomb de J.-P. Parot pour la LC Livraddict du 14/07.

 

 

~ Et enfin, pour quoi j'ai craqué ? ~

 

C'est pas ma faute, c'est la faute à Tite Freelfe qui a posté sur Facebook un super bon plan sur le site Chapitre : il y avait 15€ offerts pour 35€ d'achats dans le rayon occasions.

J'ai donc commandé 9 livres de poche pour 20€... Et à la réception, ils sont tous quasi neufs voire carrément neufs !

  • L'étrangleur de Cater Sreet d'Anne Perry

  • Thérapie de S. Fitzek

  • Le poète de M. Connelly

  • Comme ton ombre d'E. Haynes

  • Les Diaboliques de Barbey d'Aurevilly

  • Mygale de T. Jonquet

  • La dame de pique de Pouchkine

  • La femme en vert de A. Indridason

  • et Fractures de F. Thilliez

La plupart entrent dans les Baby Challenges Livraddict, ce qui me permettra d'avancer... Non, je ne me cherche pas d'excuses !

 

 

 

 

______

 

 

Bilan

 

~ Qu'est-ce que j'ai lu ? ~

 

J'ai fini mon livre en cours lors de mon dernier bilan, et lu 5 autres livres depuis. Ce qui fait un total de 1848 pages, soit 562 pages de plus par rapport au mois de mai... La fin des cours se ressent !

 

Ma lecture en cours : Les lisières d'Olivier Adam.

 

~ Qu'est-ce que j'ai chroniqué ? ~

 

 

~ Où en est ma PAL ? ~

 

-6 + 16 → 85 livres. (Ouch !)

 

~ Où en sont mes challenges et LC ? ~

 

Vous pouvez retrouver tous mes challenges dans la rubrique « Je challenges, tu challenges, ... »

  • Challenge Un mot, des titres : Je ne participerais pas à la 16ème session, faute de « lumière » dans ma PAL.

  • Challenge Lire en thème : J'ai participé à la session sur le thème de l'amitié, celle en cours est « sagas commencées ».

  • Challenge Bookineurs en couleurs : le rouge était à l'honneur cette fois-ci, j'ai bien travaillé avec un résultat final de 3 livres lus sur 5. Lyiah fait une pause pendant l'été mais le challenge revient fin août !

  • Babys Challenges Livraddict : J'ai enfin avancé grâce à Sérum... Et ça va se décoincer grâce aux LC Livraddict prévues et à mes nouvelles acquisitions !

  • Le prochain combat d'auteurs chez Iluze opposera R. Hobb à G. R. Martin et se passera en aout : cela me permettra de découvrir la saga de L'assassin royal.

  • J'avance doucement dans le Challenge des 170 idées créé par Helran et que j'ai découvert grâce à Hylyirio : chaque lecture que je fais correspond à une idée pour l'instant, c'est chouette !

  • 3 LC prévues pour le mois de juillet : Prédation de J. Camut (7/07), Saga Nicholas Le Floch de J.-F. Parot (20/07), et Faute de preuves d'H. Coben (28/07).

 

 

N'hésitez pas à me raconter à votre tour ce que vous avez reçu et lu !

 


 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Bilan du mois
commenter cet article
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 10:32

 

Chick-lit.

Version publiée en 2005,

aux éditions Pocket.

382 pages.

 

Ce n'est pas qu'Emma soit menteuse, non, c'est plutôt qu'elle a ses petits secrets. Par exemple, elle fait un bon 40, pas du 36. Elle ne supporte pas les strings. Elle a très légèrement embelli son CV. Elle déteste sa cousine Kerry. Et avec Connor, son petit ami, au lit ce n'est pas franchement l'extase. Bref, rien de bien méchant, mais plutôt mourir que de l'avouer. Mourir ? Justement... Lors d'un voyage en avion passablement mouvementé, Emma croit sa dernière heure arrivée. Prise de panique, elle déballe tout à son séduisant voisin. Tout et plus encore. Sans imaginer que l'inconnu en question est l'un de ses proches. Très proche même...

 

les petits secrets d'emma

 

La chick-lit n'est pas mon genre de lecture de prédilection mais les beaux jours revenant, j'ai eu envie d'un peu de fraîcheur avant de replonger dans la noirceur des thrillers !

 

 

J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur : j'avais un peu peur de tomber dans un roman niais et trop fille à mon goût et finalement, S. Kinsella donne à Emma un humour et une ironie qui m'ont fait sourire.

La première page du roman annonce la couleur, Emma a des tas de secrets mais fait parfois des gaffes... Comme toute fille qui se respecte je pense !

 

En effet, les personnages sont très vite attachants car très réels dans leur personnalité : Emma est très spontanée, Jack très drôle, les parents d'Emma protecteurs mais assez durs, etc.

Bref, ce sont tous des personnes que l'on peut croiser tous les jours et c'est ce qui les rend si proches du lecteur.

 

L'histoire m'a plu aussi, ni trop girly ni trop gentillette avec un petit revirement de situation à la fin du roman qui compromet toutes les attentes que l'on avait pu avoir dans les premières pages. Et puis finalement, bine sur, tout s'arrange mais l'explication est assez plausible et pas trop naïve.

 

 

En bref, une lecture détente dans laquelle Sophie Kinsella a su instaurer de l'ironie et de l'humour pour que le lecteur passe un bon moment même si la chick-lit n'est pas sa tasse de thé. Si ça a marché sur moi, ça marchera sur beaucoup de monde !

 

 

Fee-tish, Liliebook et Livr0ns-n0us l'ont également lu.

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge Bookineurs en couleurs de Lyiah : PAL rouge.

Logo-challenge-bookineurs-en-couleurs

 

 

Du même auteur, sur le blog : 

 L'accro du shopping

 

 

Pour aller plus loin : Sophie Kinsella est la seule auteur de chick-lit que j'ai lu et pour l'instant, elle ne m'a pas déçue... A voir si j'ai l'occasion de lire d'autres de ses romans.

 

 

Site de l'auteurSite des éditions

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 

 

Repost 0

  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook