Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 19:52

Drame, Développement personnel.

Version publiée en 2014,

aux éditions J'ai Lu.

329 pages.

 

La jeune Missy, cadette de la famille Allen Phillips, se fait kidnapper par une journée de vacances en famille qui s'annonçait merveilleuse. Sa petite robe rouge couverte de sang est retrouvée dans un vieux shack abandonné de l'Oregon. Terrassé et convaincu qu'elle a été assassinée, son père Mack passe alors quatre années pénibles à pleurer sa souffrance et à prier Dieu. Puis il reçoit une étrange invitation : Dieu lui-même lui donne rendez-vous au shack. Tourmenté et intrigué, Mack se rend à l'endroit indiqué, non sans crainte de remettre les pieds dans ce lieu maudit. Dans un monde cruel où il est si difficile d'imaginer que l'on est protégé par une puissance divine, Mack découvrira enfin la vérité sur l'au-delà et sur sa propre existence, ce qui le changera à jamais...

 

http://img4.hostingpics.net/pics/714935Lacabaneoulatragedieseconfrontealeternite.jpg

 

J'étais attirée par le synopsis de policier mais j'ai été surprise de découvrir un côté développement personnel religieux à la réception, thème qui ne m'intéresse pas...

 

Le style est simple et très accessible, on pouvait s'y attendre dans ce genre d'essai religieux qui se veut ouvert au plus grand nombre.

Malheureusement, j'ai relevé quelques répétitions tout au long du roman, ainsi que quelques longueurs.

Cependant, la mise en page est très aérée et permet une lecture rapide.

 

Contre toute attente, j'ai été touchée par le personnage principal Mack, notamment à la fin du roman lorsque la vérité sur la disparition de sa fille est révélée et qu'on sent le soulagement du père qui sait enfin ce qui est arrivé à son enfant.

Comme le discours religieux ne m'atteint pas, la majeure partie du roman ne m'a pas intéressée : je pense que ce texte peut réellement permettre à des lecteurs de se remettre en question et d'explorer un peu certaines thématiques comme l'amour et le pardon.

 

Je me suis vraiment intéressée à la partie enquête : c'est assez bien travaillé et la personnalité du criminel est approfondie, j'ai d'ailleurs été surprise par autant de profondeur pour cet aspect plutôt secondaire dans ce roman.

La partie plus religieuse est à mon goût trop répétitive, les mêmes thèmes reviennent plusieurs fois et malgré que les différents personnages soient très différents ils finissent toujours à la même conclusion... J'aurais peut-être aimé un peu plus d'ouverture d'esprit et plusieurs points de vue.

 

 

 

En bref, l'enquête en elle-même pour laquelle j'avais choisi ce roman m'a surprise par son côté très travaillé et approfondi. Malheureusement, le développement personnel ne m'a pas intéressé et j'ai regretté quelques répétitions et le manque de points de vue pour les questions évoquées.

 

 

 

Cette lecture m'a permis de participer à la Masse Critique Babelio,

http://img4.hostingpics.net/pics/499644massecritique.jpg

 

au challenge des 170 idées d'Helran, n°15 : un arbre ou plusieurs.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

au challenge Jacques a dit : Livre en référence avec le titre d'une chanson (Ma cabane au Canada)

http://img11.hostingpics.net/pics/306180ChallengeJacquesadit.jpg

 

au challenge Lire en thème : couleur bleue.

http://img4.hostingpics.net/pics/657700lireentheme15maijuin.jpg

 

et au challenge gourmand de Lecture-addict, le café : « L'arôme pénétrant et attirant du café attira son regard vers la tasse fumante sur la petite table à côté de la porte. »

http://img15.hostingpics.net/pics/601573challengegourmand.png

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur 

 

 

 

Site de l'auteur Site des éditions J'ai Lu

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 

 

Repost 0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 20:29

Classique.

Version publiée en 2009,

aux éditions LGF (Les Classiques de Poche).

539 pages.

 

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foie en son avenir, une intrigue où se succède mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/570993janeeyre.jpg

 

Je suis contente (et très fière) d'avoir lu un classique de l'époque victorienne ! Assez surprise, j'en garderais un très bon souvenir et compte bien découvrir plus de récits de ce genre.

 

Surprise donc par le style de C. Brontë et la facilité de lecture de ce classique de plus de 500 pages ! Malgré les nombreuses descriptions qui font le charme de ce genre, les pages se tournent très facilement et la lecture est vraiment fluide.

Le récit est très accessible et m'a semblé assez actuel dans le vocabulaire : certains classiques peuvent paraître assez compliqué à cause de structures de phrases complexes et de mots assez désuets... Ici, j'ai trouvé la compréhension facile et abordable pour les plus jeunes (collège).

 

J'ai lu plusieurs autres chroniques et le personnage principal masculin Mr Rochester revient très souvent comme le personnage favori de ce livre...

Personnellement, j'ai été plus touchée et conquise par Jane, sa force de caractère et son courage dans les différentes épreuves qu'elle endure tout au long de sa vie.

Mr Rochester est sympathique et attachant par son côté bourru mais je ne le retiendrais pas comme le personnage fort de ce roman.

Ce sentiment vient peut-être du fait que l'unique point de vue du roman est celui de Jane et que l'auteur choisit de nous emporter dans sa vie de sa petite enfance jusqu'à l'âge adulte. On la suit dans sa succession d'abandons et de situations difficiles : en réalité, elle m'a rappelé Jeanne dans Une vie de G. de Maupassant...

 

Idem pour l'intrigue en elle-même, assez proche de celle de Maupassant : on découvre la vie d'une jeune femme à l'époque victorienne, les épreuves et les difficultés qu'elle peut subir tout au long de son enfance puis lorsqu'elle devient une femme avec la question de l'amour et de la relation homme/femme de cette époque.

On ressent bien le décalage entre les différents niveaux de vie et le respect que les « gens du peuple » avait pour les personnes plus fortunées.

C. Brontë nous offre également une petite intrigue, résolue vers la moitié du roman mais qui amène un peu de suspense, ce qui renforce encore plus le côté très accessible de cette histoire. Le lecteur ne reste pas contemplatif devant la vie de Jane Eyre mais essaye de comprendre qui est réellement la femme du 3ème étage de la maison Rochester et pourquoi tout le monde la craint tant.

 

 

En bref, je suis ravie d'avoir découvert cette auteur ainsi que son histoire riche, bien travaillée mais tout de même accessible à tous. C. Brontë a réussi à nous raconter la vie riche en difficultés d'une femme touchante tout en nous expliquant les us et coutumes de l'époque victorienne et surtout, en nous évitant une histoire d'amour trop fleur bleue.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer à la LC organisée par Nnyl,

 

au challenge des 170 idées d'Helran, n°120 : des pierres.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

et au challenge gourmand de Lecture-addict, le café : «Peu après cinq heures, on nous servit un autre repas composé d'un petit bol de café et d'une demi-tranche de pain bis. »

http://img15.hostingpics.net/pics/601573challengegourmand.png

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions LGF

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 

 

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 19:04

IMM

 

Un petit mois à cause de lectures qui m'ont pris pas mal de temps...

 

~ Qu'est-ce que j'ai emprunté ? ~

 

  • Jane Eyre de C. Brontë

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai gagné ? ~

 

  • La cabane de W. P. Young, reçu pour la Masse Critique Babelio.

 

 

~ Et enfin, pour quoi j'ai craqué ? ~

 

  • Persécution de A. Piperno, achat France Loisirs du trimestre.

 

 


 

 

 



Bilan

 

 

~ Qu'est-ce que j'ai lu ? ~

 

J'ai lu 3 livres ce mois-ci... Ce qui fait un total de 1262 pages.

 

Ma lecture en cours : La cabane W. P. Young, Masse Critique Babelio.

 

~ Qu'est-ce que j'ai chroniqué ? ~

 

 

 

~ Où en sont mes challenges et LC ? ~

 

Vous pouvez retrouver tous mes challenges dans la rubrique « Je challenges, tu challenges, ... »

  • Challenge Un mot, des titres : Session 22 «Je» → 1 livre prévu.

  • Challenge Bookineurs en couleurs : en attente.

  • Challenge des 170 idées créé par Helran → 33/170 idées (+2 ce mois-ci).

  • Challenge Jacques a dit : Session Juin « auteur québécois dont le nom comporte un M et qui est né avant 1971 » → trop dur pour moi !

  • Challenge Lire sous la contraire : conjonction de coordination → pas de livres lus, pause pendant l'été.

  • Challenge gourmand : café → 4 phrases pour l'instant.

  • Challenge Lire en thème : la couleur bleue → 1 livre prévu.

  • LC du mois de juin : Shutter Island de D. Lehane et L'échange de B. Yovanoff

    2 LC prévues pour le mois de juillet : Jane Eyre de C. Brontë et La voleuse de livres de M. Zusak.

  • Suites de sagas à lire : 0 sagas commencées, 0 sagas continuées, 0 sagas finies.

 

 

 

N'hésitez pas à me raconter à votre tour ce que vous avez reçu et lu !

 

 


Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Bilan du mois
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 18:07

Fantastique Jeunesse.

Version publiée en 2012,

aux éditions Michel Lafon.

330 pages.

 

Mackie Doyle n’est pas un humain, même si tous les habitants de la petite ville de Gentry le considèrent comme un des leurs. Voilà seize ans, il a été échangé contre un bébé humain. C’est le prix à payer pour la paix avec le monde d’où il vient : un univers terrifiant où d’obscurs tunnels suintent des eaux pestilentielles, peuplé de morts-vivants et dirigé par une étrange princesse tatouée.
Depuis, Mackie se bat pour survivre, malgré ses allergies mortelles au fer, au sang et aux lieux sacrés. Quand la plus jeune sœur de Tate, la fille qu’il aime, disparaît, il décide de tout faire pour la retrouver, même s’il doit affronter pour cela les plus sinistres créatures. Dans cette descente aux enfers, trouvera-t-il enfin sa véritable place ?

 

http://img4.hostingpics.net/pics/561990lchangebrennayovanoff.jpg

 

Faible que je suis, j'ai complètement craqué sur la couverture... sans réellement m'intéresser à l'histoire. Malheureusement, les créatures fantastiques ne sont pas trop mon truc...

 

Je pense que l'histoire aurait tout de même pu m'intéresser, cependant j'ai trouvé l'écriture très brouillonne. On passe d'une action à l'autre sans aucune transition et surtout, on reste un peu trop en surface alors que le sujet semble original et plutôt riche.

 

Je ne me suis pas du tout attaché aux personnages... Trop éloignés du lecteur, ils restent également très superficiels : il y a quand même un enjeu majeur pour la ville de Gentry dans cette histoire mais on ne les voit pas s'en préoccuper sérieusement : on parle quand même de créatures fantastiques, que la population ignore complètement et qui décident de l'histoire de la ville comme ils en ont envie !

 

L'intrigue reste trop en surface pour moi. Je trouve vraiment l'idée originale et je pense qu'elle aurait pu me plaire malgré le côté fantastique qui ne m'attire pas spécialement...

De plus, l'auteur se sent obligée (?) d'imposer au lecteur une histoire d'amour, elle aussi bâclée, qui met entre parenthèses l'action la plupart du temps.

Aucun suspense non plus puisqu'encore une fois l'action est sans cesse interrompue !

 

 

 

En bref, on se retrouve avec des morceaux de récits sans transitions ce qui donne une impression de brouillon. De plus, l'idée principale n'est pas assez travaillée et se laisse très souvent effacée par une amourette d'adolescents pas mieux relatée... Je suis assez déçue de cette lecture : avec cette couverture et une idée originale, je m'attendais à un meilleur travail.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer à la LC organisée par Naramaya

 

au challenge des 170 idées d'Helran, n°106 : des ciseaux.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur 

 

 

 

Site VO de l'auteur Site des éditions Michel Lafon

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Déceptions
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 13:30

Thriller.

Version publiée en 2009,

aux éditions Rivages.

393 pages.

 

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l'allure sinistre. C'est un hôpital psychiatrique pour assassins. Le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule ont été appelés par les autorités de cette prison-hôpital car l'une des patientes, Rachel Solando, manque à l'appel. Comment a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d'une malade ou cryptogramme ? Progressivement, les deux policiers s'enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu'au choc final de la vérité.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/997702shutterislandlehane.jpg

 

Ce livre est un grand classique des thrillers. Je m'attendais à un vrai coup de cœur mais je ne suis finalement pas convaincue.

 

Malgré le style agréable et fluide de l'auteur, il y a un problème de découpage des chapitres : les parties sur la vie réelle et celles sur les rêves de Teddy se mélangent, ça embrouille le lecteur. C'est certainement voulu mais ça m'a énormément dérouté...

 

Ce problème m'a laissé perplexe quant aux personnages : qui sont-ils réellement ? Existent-ils seulement ?

Cette sensation empire lorsque l'auteur laisse sous-entendre qu'il y aurait peut-être des doubles identités... Je n'ai réussi à cerner personne et je trouve dommage d'éloigner ainsi le lecteur.

Ce livre me fait penser à Thérapie qui m'a également laisser perplexe car les deux auteurs ne cherchent qu'à embrouiller le lecteur jusqu'au bouquet final qui se révèle du coup assez flou...

 

L'intrigue de départ m'intéressait énormément : les énigmes codées sont toujours un moyen de tenir en haleine et de faire participer les lecteurs.

Malheureusement, je trouve que cette mise en avant est trompeuse car l'histoire se recentre très vite sur Teddy et sa propre histoire.

Je pense regarder l'adaptation cinématographique afin d'essayer de démêler ce que j'ai compris du roman et de répondre aux questions qu'il me reste car je suis déçue de ne pas pouvoir apprécier cette histoire à sa juste valeur.

 

 

En bref, je reste perplexe sur ce roman. D. Lehane a réussi à m’embrouiller et à m’éloigner plus qu'à me captiver... Les différents points de vue sont mal découpés, et je n'ai pas réussi à comprendre où il voulait en venir. J'espère que le film m'éclairera !

 

 

 

Cette lecture me permet de participer à la LC Livraddict,

 

au challenge des 170 idées d'Helran, n°138 : quelque chose que l'on peut allumer et éteindre.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

et au challenge gourmand de Lecture-addict, le café : « Chuck avala une bouchée de hachis, puis une gorgée de café. »

http://img15.hostingpics.net/pics/601573challengegourmand.png

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur 

 

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Rivages

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

 

 

Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Déceptions
commenter cet article
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 10:32

IMM

 

~ Ce que j'ai reçu en troc ~

 

  • La petite fille à la fenêtre de C. Exbrayat sur Troczone.

 

 

~ Ce que j'ai emprunté ~

 

A la médiathèque :

  • Les enquêtes du Dpt V, tome 1 : Miséricorde de J. Adler-Olsen

  • Shutter Island de D. Lehane

 

A ma grand-mère :

  • Guide secret du Limousin de J.-L. Aubarbier

  • L'herbe noire de P. Willi

 

 

      

 

 

 



Bilan

 

~ Ce que j'ai lu ~

 

J'ai 3 livres ce mois-ci... Ce qui fait un total de 1023 pages.

 

Ma lecture en cours : Shutter Island de D. Lehane, pour la LC Livraddict.

 

 

~ Ce que j'ai chroniqué ~

 

 

 

~ Où en sont mes challenges et LC ? ~

 

Vous pouvez retrouver tous mes challenges dans la rubrique « Je challenges, tu challenges, ... »

  • Challenge Un mot, des titres : Session 24 «club» → pas de livres lus.

      Session 25 "Je" -> 2 livres prévus.

  • Challenge Bookineurs en couleurs : Session 9 PAL violette → 2 livres lus sur 5 prévus.

  • Challenge des 170 idées créé par Helran → 31/170 idées (+2 ce mois-ci).

  • Challenge Jacques a dit : Session Mai « Autant de voyelles que de consonnes » → 1 livre lu.

  • Challenge Lire sous la contraire : Conjonction de coordination → pas de livre lu pour l'instant.

  • Reprise du challenge Lire en thème : A la découverte d'un auteur → 1 livre lu pour l'instant.

  • LC du mois de mai : 2 et le BookClub Livraddict.

    LC prévues pour le mois de juin : Shutter Island de D. Lehane et L'échange de B. Yovanoff.

 

 

 

N'hésitez pas à me raconter à votre tour ce que vous avez reçu et lu !

 

 


Repost 0
Published by Riz-Deux-ZzZ - dans Bilan du mois
commenter cet article
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 09:44

Suivi de Doubrovsky.

 

Nouvelle classique.

Version publiée en 2000,

aux éditions Librio.

123 pages.

 

La dame de pique est-elle cette femme ensorcelante qui, dans le Paris de Richelieu, regagne de façon mystérieuse une fortune perdue au jeu ? Est-elle cette figure maléfique, incarnation d'un destin contraire, qui précipite Hermann, un jeune officier, dans la passion du jeu ? Est-elle encore, au soir de sa mort, cette dame blanche, funeste apparition, livrant à Hermann le secret des cartes pour mieux lui faire payer son crime ? Autant d'énigmes qui ont fait d'elle un personnage de légende.

Tout comme Doubrovsky, étudiant au charme échevelé, qui, spolié de ses biens, devient brigand de grand chemin..

 

http://img4.hostingpics.net/pics/610251ladamedepiquepouchkine.jpg

 

J'aime bien lire des nouvelles classiques, c'est court et rapide et ça permet de faire une pause entre deux lectures plus contemporaines.

 

Je n'ai pas l'habitude de lire des classiques russes : le seul auteur russe que j'ai lu c'est Nabokov et le style était dense.

J'ai donc été assez surprise ici car la lecture est fluide et rapide. On retrouve les descriptions du style classique mais, et c'est peut-être dû au format de cette histoire, l'écriture est ramené à l'essentiel.

 

Les personnages et l'ambiance restent lointains car très différents de ce que l'on peut connaître aujourd'hui, cependant, le thème est actuel (l'addiction au jeu et à l'argent, et les actes qu'elle suscite).

 

L'intrigue est simple et courte mais étonnante et prenante jusqu'au bout. Le dénouement est parfait, comme je les aime pour les nouvelles : efficace et surtout surprenant, ce qui est plutôt rare malheureusement.

On retrouve la morale que les auteurs classiques aimaient insérer dans leurs histoires.

Je suis moins enthousiaste pour la deuxième nouvelle Doubrovsky. Moins rythmée, j'ai un peu lâcher l'histoire au milieu. La fin remonte un peu le niveau mais cette histoire n'arrive pas à la cheville de La dame de pique.

 

 

En bref, une belle découverte d'auteur classique, russe qui plus est. Son écriture est simple et efficace. Conquise par La dame de pique, un peu moins par Doubrovsky, Pouchkine a su me tenir en haleine avec des intrigues intéressantes et des dénouements bien trouvés.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge Lire en thème : A la découverte d'un auteur.

http://img4.hostingpics.net/pics/657700lireentheme15maijuin.jpg

 

et au challenge Jacques a dit : Au moins autant de voyelles que de consonnes.

http://img11.hostingpics.net/pics/306180ChallengeJacquesadit.jpg

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Librio

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 

Repost 0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 15:07

Les enquêtes du Département V : tome 1.

 

Thriller.

Version publiée en 2011,

aux éditions Albin Michel.

489 pages.

 

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encres. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ... 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/397255misericordeadlerolsen.jpg

 

J'avais hâte de lire cet auteur pour lequel je n'entendais que du bien... Et c'est une très belle découverte !

 

Le style est très agréable et fluide. Les descriptions sont assez présentes mais jamais ennuyantes, plutôt très utiles à l'histoire.

L'auteur choisit dans ce roman de décrire deux époques différentes en alternance : on ne s'y perd jamais et chaque chapitre est clair et l'époque définie.

 

Peu de personnages sont mis en scène dans ce roman, ce qui permet de se concentrer pleinement sur les enquêteurs principaux ainsi que sur la vie de la victime et de son entourage.

J. Adler-Olsen privilégie donc ses personnages principaux et les exploite à fond : les deux enquêteurs Carl et Assad sont très travaillés, pas exceptionnels mais leur duo apportent une touche d'originalité qui fonctionne parfaitement.

 

L'intrigue en elle-même est assez originale.

L'auteur a choisi d'écrire ses enquêtes à la façon « cold-case ». Carl est chargé de ré-ouvrir des affaires classées et d'essayer, si possible, de trouver un coupable. La grande partie du roman est donc centrée sur la découverte de l'enquête, de ses rapports et des anciens indices, plus ou moins exploités.

L'action n'arrive qu'à la fin, pour le dénouement. Cependant, le suspense est là dès le départ : le lecteur découvre petit à petit que l'enquête de l'époque n'a pas été aussi creusée qu'elle aurait pu/dû être... C'est également une totale découverte pour Carl.

Le dénouement final est bien écrit et seul le happy end m'a déçu.

J'ai néanmoins beaucoup aimé l'intrigue, originale et surprenante : des détails supplémentaires ne m'auraient pas dérangé par contre.

 

 

En bref, une très bonne lecture grâce à un style agréable, un duo d'enquêteurs qui fonctionne très bien et une intrigue originale et bien menée. J'aurais préféré une fin moins heureuse et plus d'explications sur certains points (dont je ne peux parler sans TOUT spoiler...) mais de façon générale c'est un thriller très réussi ! J'ai hâte de découvrir les prochaines enquêtes de Carl et Assad.

 

 

 

Cette lecture me permet de participer à la LC organisée par Flo,

 

au challenge des 170 idées d'Helran, n°133 : une chaîne.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

et au challenge gourmand de Lecture-addict, le café : «Il souleva son vieux mug fêlé sur lequel figurait l'effigie de Sherlock Holmes et but une gorgée de son café froid [...].»

http://img15.hostingpics.net/pics/601573challengegourmand.png

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur – Les autres tomes de la saga

 

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Albin Michel

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

http://www.nouslisons.fr/on/images/button150x60.png

 

 

 

Repost 0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 09:47

Le cycle d'Avalon, tome 2 : Les brumes d'Avalon.

 

Fantasy.

Version publiée en 1997,

aux éditions Pygmalion.

411 pages.

 

La légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde n'avait, depuis longtemps, inspiré un roman d'une telle envergure, d'un pareil souffle. Merlin l'Enchanteur, Arthur et son invincible épée, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes qui tiennent les premiers rôles: Viviane, la Dame du Lac, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d'Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la fée, soeur et amante du grand roi... Cette épopée envoûtante relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande-Bretagne avant qu'elle ne devienne l'Angleterre.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/808265cycledavalontome2bradley.jpg

 

Le premier tome m'avait plutôt bien plus grâce à l'originalité du point de vue uniquement féminin choisi par l'auteur.

Le tome 2 continue sur la lancée de la légende arthurienne et reste assez fidèle au tome 1.

 

Le style est toujours très travaillé, et la lecture n'en est toujours pas accélérée mais, encore une fois, je pense que c'est un parti pris de l'auteur qui a misé sur la poésie de l'ambiance et de la légende.

Avalon est un endroit magique, à part du monde et je pense qu'une écriture « basique » n'aurait pas rendu justice au lieu.

 

On retrouve les mêmes personnages que dans le premier tome et malheureusement, Guenièvre ne m'a toujours pas convaincue...

Elle prône le christianisme et la pureté de cette religion, alors qu'elle a pas mal de choses à se reprocher. De même, elle veut que tout le monde autour d'elle se convertisse et comprenne que cette religion est la plus importante mais elle-même ne fait aucun effort pour ouvrir les yeux sur la religion d'Avalon. Elle est bornée et totalement intolérante, et ça m'énerve au plus haut point !

J'ai, par contre, trouvé que M. Bradley nous rapprochait un peu plus des personnages masculins en développant légèrement les sentiments d'Arthur et Lancelot, ainsi qu'en centrant l'intrigue sur l'arrivée de Gwydion à la Table Ronde.

 

L'intrigue est la suite proche de la fin du premier tome et enchaîne sur le règne d'Arthur et les aventures de Lancelot.

La fin aurait pu, pour moi, être le point final de la saga : pas mal de personnages que l'on a découvert au début du tome 1 ont maintenant bien vieilli et ont quasiment achevé leurs missions.

Cependant, l'auteur laisse entendre au lecteur que la génération suivante a bien l'intention de reprendre le flambeau... A voir.

 

 

En bref, le style poétique et lent du premier tome est toujours là, tandis que l'auteur s'ouvre un peu plus sur les personnages masculins principaux. L'intrigue avance bien, si bien que la fin de ce tome est pour moi la fin de la génération Morgane/Arthur... J'attends de voir ce que la génération suivante nous promet dans le tome 3 !

 

 

 

Cette lecture me permet de participer à la LC organisée par Guenièvre,

 

au challenge des 170 idées d'Helran, n°126 : des oiseaux.

http://img15.hostingpics.net/pics/258800challenge170ides.jpg

 

 

Du même auteur, sur le blog :

- Le cycle d'Avalon, tome 1 : Les dames du lac

 

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteurLes autres tomes de la saga 

 

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Flammarion (Pygmalion)

 

 

 

http://www.livraddict.com/images/logo_liv.jpg

 

 

 


Repost 0
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 13:39

En-passant

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...


 

La maison de la sorcière de H. P. Lovecraft 

 

Walter Gilman est étudiant en mathématique et en folklore à l'université Miskatonic de la petite ville d'Arkham. Exceptionnellement doué dans des matières relevant de la physique quantique et des lois dimensionnelles, il est également fiévreux et souffrant depuis plusieurs semaines. Il vit en effet dans une vieille maison du quartier http://img4.hostingpics.net/pics/903992LaMaisondelasorciere.jpgpauvre de la ville, aux côtés de colocataires divers. La chambre qu'il occupe est particulièrement réputée pour avoir servi de foyer à Keziah Mason, une vieille sorcière s'étant échappé in extremis et par des moyens inconnus de la prison de Salem en 1692.

 

Je n'avais jamais lu d’œuvres de Lovecraft mais j'en avais entendu parler, en tant qu'auteur classique.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire... notamment à cause du style je pense : assez complexe et alambiqué. D'habitude, j'aime assez le style classique mais là, il y a un truc en plus qui me fait me tenir à l'écart de l'intrigue et des personnages.

L'histoire en elle-même, fantastique et mystérieuse, m'a intéressée.

 

 

____

 

 

La boîte en carton de A. C. Doyle

 

Nouvelle tirée de Les aventures de Sherlock Holmes, tome 3.

C'est l'histoire d'une boite en carton que reçoit Mlle S.. On retrouve au fond de cette boite deux oreilles coupées. http://img4.hostingpics.net/pics/903992LaMaisondelasorciere.jpgPremier constat pour Sherlock les deux oreilles n'appartiennent pas à la même personne, en plus une appartient à un homme et l'autre à une femme...A qui appartiennent donc ces deux oreilles?

 

Idem, je n'avais jamais lu d'enquêtes de Sherlock Holmes... (Ne me frappez pas!)

Et j'ai beaucoup aimé ! Cette intrigue est simple, courte et efficace : on peut facilement suivre le raisonnement du détective et ainsi essayer de trouver plus vite que lui.

Il y a également une touche de cynisme anglais dans le style que j'apprécie particulièrement, cela amène une ambiance très sympa.

Je retenterais l’expérience !

 

 

____

 

 

Le crime parfait de P. James

 

Vingt ans de mariage, ça se fête.
Chacun de leur côté, Victor et Joan se préparent une petite surprise. Dans leur minable pavillon de Brighton, ou 
http://img4.hostingpics.net/pics/995303lecrimeparfaitjames.jpgs'amoncellent désillusions et rancunes, le couple s'affaire. Cyanure pour l'un, hyperglycémie fatale pour l'autre. 

Deux crimes parfaits. Le tout étant de garder son sang-froid. Une gageure pour ceux qui s'aiment, comme eux, d'un aussi grand amour...

Encore un nouvel auteur (décidément!).

Certains titres de P. James me tentent mais le nombre de pages me fait un peu peur sans connaître le style de l'auteur, son écriture et ses idées.

J'ai donc commencé par une petite nouvelle qui m'a beaucoup plu !

C'est drôle et tragique à la fois, et le ton ironique est parfaitement bien employé. J'ai vraiment aimé ce petit aperçu de l'univers de l'auteur et j'ai désormais hâte de me lancer dans des intrigues plus volumineuses.

 

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? 

 


Repost 0

  • : Riz-Deux-ZzZ
  • Riz-Deux-ZzZ
  • : On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? [Franz Kafka]
  • Contact

En Cours...

Glacé de B. Minier

 

 

LC prévues...

17.01 -> La délicatesse de D. Foenkinos

24.01 -> Les mères de S. Hayes

 

28.02 -> L'assassin royal, tome 3 : La nef du crépuscule de R. Hobb

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de J. Dashner

 


Rechercher

Instagram

Youtube

Facebook